Accueil Environnement A quel point le fait d’être sur les réseaux sociaux pollue-t-il ?

A quel point le fait d’être sur les réseaux sociaux pollue-t-il ?

26
0

À quel point le fait d'être sur les réseaux sociaux pollue-t-il ? De TikTok à Facebook en passant par Snapchat, peu ou prou, tous les réseaux sociaux polluent. Mais quels sont ceux qui polluent le plus ? Et comment réduire l' de notre vie en ligne sur la planète ?

À quel point le fait d'être sur les réseaux sociaux pollue-t-il ?? Quand on pense aux conséquences de l'utilisation de médias sociauxnous pouvons difficilement penser au problème de lapollution de l'environnement. Pourtant, il est bon de s'en souvenir, l'internet pollue aussiet pollue par conséquent nos réseaux sociaux préférés, tels qu'Instagram, TikTok, YouTube et Facebook.

Cela peut paraître étrange, mais s'il s'agissait d'un pays, Internet serait certainement l'un des plus polluants au monde. Pour être précis, il se classerait troisième pour la consommation d'électricité et quatrième pour les émissions de gaz polluants, après la Chine, les États-Unis et l'Inde. Mais exactement comment et combien il pollue notre vie en ligne? Et surtout, pourquoi le numérique a-t-il un impact aussi profond sur l'environnement ?

Lis la suite pour le savoir quelle pratique numérique pollue le plus et combien (ou comment) le social pollue notre Planète.

Pourquoi les médias sociaux polluent-ils ?

Avant de voir quels sont les réseaux sociaux les plus polluants, il faut comprendre comment notre vie sur le web peut produire… des gaz polluants. Lorsque nous faisons défiler des pages sur les médias sociaux ou que nous laissons une réaction à un post, nous émettons des gaz à effet de serre et du CO2.

Cela se produit pour plusieurs raisons. Pendant la phase de production des smartphones et d'autres appareils technologiques, des ressources et de l'énergie sont utilisées, ce qui entraîne la… production de gaz à effet de serre.. En outre, les plateformes ont besoin d'une certaine quantité d'énergie pour fonctionner (par exemple pour pouvoir transférer des données et faire fonctionner les serveurs des réseaux sociaux).

Lire aussi :  Combien un e-mail pollue-t-il - GreenStyle

Là encore, l'utilisation de cette énergie entraîne des émissions de CO2, et par conséquent un certain niveau de pollution. Mais concrètement, quelle est lal'impact environnemental des réseaux sociaux et de l'internet?

Quelle pratique numérique pollue le plus ?

On sait désormais que les médias sociaux polluent, mais quelle pratique a le plus d'impact sur l'environnement ? Parmi les activités les plus impactantes, on trouve les le visionnage de vidéosenvoi e-mail et le recherche de contenu en ligne.

Combien un courriel pollue-t-il ?? Selon les estimations, l'envoi d'un e-mail pourrait entraîner la production d'env. 19 grammes de CO2. Ce chiffre peut ne pas sembler particulièrement ahurissant, mais il faut se rappeler que plus de 250 milliards de courriels sont envoyés chaque jour dans le monde, il s'agit donc d'un total très considérable.

Combien une recherche sur Google pollue-t-elle ?

En ce qui concerne le plus grand moteur de recherche existant, Googleune seule recherche pourrait entraîner la production de 0,2 à 7 grammes de CO2. Encore une fois, ce chiffre n'est peut-être pas surprenant, mais il faut tenir compte du fait que plus de 3,5 milliards de questions rien que pour ce moteur de recherche.

Combien pollue le fait d'être sur les réseaux sociaux ?

Source : Pixabay

Et pour ce qui est de la réseaux sociaux? Combien polluent-ils exactement ? Un utilisateur moyen dépense environ 2,5 heures par jour sur les médias sociaux. L'émission de gaz polluants s'élèverait donc à environ 165,5 grammes de Co2 par jour. Multipliée par 365 jours, l'émission serait d'environ 60 kg de dioxyde de carbone par an. La même quantité que celle produite par une voiture parcourant environ 500 km.

Lire aussi :  Plan énergie-climat : les mesures présentées par les pays de l'UE ne sont pas encore suffisantes

Ce qui est surprenant, c'est que.., tous les médias sociaux ne polluent pas de la même façon.

Pour donner quelques exemples, avec 2,63 grammes d'émissions par minute. TikTok est considéré comme l'un des réseaux sociaux les plus polluants. Facebook est au contraire considéré comme l'un des moins polluants (0,79 gramme), avec Snapchat, LinkedIn et Twitter.

Comment réduire la pollution numérique ?

Mais comment réduire notre impact sur l'environnement lorsque nous surfons sur les réseaux sociaux ? La solution n'est pas forcément d'arrêter complètement d'utiliser les médias sociaux, à moins que tu ne veuilles faire l'expérience d'une saine… désintoxication numérique.

Il faut plutôt se concentrer sur une utilisation modérée des appareils technologiques.

En outre, il est certainement utile d'adopter des sources d'énergie renouvelables pour alimenter les systèmes numériques, et… d'optimiser les serveurs afin de consommer moins d'énergie lors de la navigation en ligne.

Choisis des réseaux sociaux durables

Nous sommes donc conscients de l'impact des réseaux sociaux sur la santé de la planète, mais à ce stade, nous nous interrogeons : est-ce possible ? de choisir des plateformes plus durables.? Ces dernières années, nous avons assisté à l'émergence de réseaux sociaux verts, tels que Aveugleune plateforme numérique qui ne repose pas sur des algorithmes de profilage des utilisateurs et qui est exempte de tout type de contenu agressif ou violent.

Ce social particulier vise à compenser les émissions de carbone en mettant en œuvre une série de projets de protection de l'environnement, et constitue l'une des nouvelles formes les plus intéressantes de… réseau durable.

Sources