Accueil Développement durable Chaudière à condensation : fonctionnement et prix

Chaudière à condensation : fonctionnement et prix

43
0

La présente de nombreux avantages, tant pour l'environnement que pour la consommation. Mais comment fonctionne-t-elle, combien coûte-t-elle et combien peux-tu économiser ?

On ne peut pas dire que la chaudière à condensation n'est pas un sujet qui est devenu d'actualité, surtout ces derniers temps. Avec des règles de plus en plus strictes concernant l'efficacité énergétique des solutions de chauffageainsi que la nécessité de réduire la consommation pour protéger l'environnement, de nombreux citoyens se sont retrouvés à devoir remplacer leur chaudière classique mais peu performante. Et dans la plupart des cas, le remplacement se fait justement par une solution à condensation. Mais comment fonctionne la chaudière à condensation et, surtout, quand cela vaut-il vraiment la peine de l'installer ?

Bien sûr, lorsqu'il s'agit de systèmes de chauffage ou pour la production de d'eau chaude, beaucoup dépend de l'état de son bâtiment, de la plomberie disponible et de la présence de conduits de fumée adéquats. Trois facteurs qui peuvent influencer la possibilité d'installer ou non cette nouvelle solution. Il est donc toujours utile de se fier aux conseils d'un technicien expert. Tu trouveras ci-dessous quelques conseils utiles sur les chaudières à condensation.

Chaudière à condensation : ce que c'est

Thermosiphon

Une chaudière à condensation est un type récent de chaudière à eauconçue pour récupérer la chaleur générée par les gaz de combustion. En d'autres termes, cette solution technologique permet d'acheminer les gaz de combustion dans des conduits spéciaux qui, en provoquant la condensation, dégagent une chaleur supplémentaire pour chauffer l'eau. Cette dernière peut être utilisée pour la consommation directe, par exemple dans la salle de bain ou la cuisine, ou pour alimenter des chauffages et des radiateurs.

La diffusion quasi massive des chaudières à condensation est, comme on l'a dit, assez récente. Pourtant, cette technologie existe depuis au moins les années 1960, divers modèles étant apparus sur le marché dans ces mêmes années. Ce qui a motivé son adoption, c'est une Directive européenne de 2005, la 2005/32/CEqui oblige les fabricants à ne vendre que ce type de chaudière.

Par conséquent, beaucoup les ont choisies pour les nouvelles constructions, tandis que d'autres les installent à la fin du cycle de vie de la solution de chauffage déjà présente dans le logement.

Différences avec la chaudière traditionnelle

Dans un chaudière traditionnelleLa source de chaleur – qui provient généralement de la combustion du gaz, bien que les alternatives au diesel ou même au bois ne manquent pas, surtout en montagne – chauffe plusieurs litres d'eau contenus dans un réservoir spécial. Comme divers éléments, tels que le méthane, sont brûlés pour produire de la chaleur, certains… gaz d'échappement. Ceux-ci sont expulsés à l'extérieur, grâce à des tuyaux reliant la chaudière à la cheminée.

Lire aussi :  L'énergie solaire : son fonctionnement, ses avantages et ses inconvénients

Dans les chaudières à condensation, en revanche, il y a un passage supplémentaire, les gaz de combustion étant canalisés dans des tuyaux spéciaux. chambres de condensation. Ils y dégagent de la chaleur, qui est absorbée par l'eau à chauffer et est ensuite envoyée dans le conduit de fumée à une température plus basse que dans une solution traditionnelle. On récupère ainsi de l'énergie qui contribue à chauffer l'eau elle-même et qui serait autrement gaspillée.

Avantages de la chaudière à condensation

I avantages de l'installation d'une chaudière à condensation sont multiples, tant au niveau de l'environnement que des économies d'énergie. Une économie qui se ressent également dans les coûts typiques auxquels une famille doit faire face, en allégeant les factures.

Récupération des gaz de combustion

Cheminée et fumée

On ne peut pas dire que la chaudière à condensation ait un impact nul sur l'environnement, car elle implique toujours le combustion de sources fossiles – par exemple le méthane – pour chauffer de l'eau et, ce faisant, génère des gaz d'échappement. Mais la possibilité de pouvoir récupérer précisément ces fumées apporte d'énormes avantages :

  • Réduction de la consommationLe fait que l'eau soit également chauffée par la chaleur dégagée par les gaz de combustion permet de réduire la quantité de combustible utilisée, ce qui entraîne des avantages indéniables en matière de coûts de chauffage ;
  • Réduction des gaz de combustionGrâce à l'action combinée de la combustion et de la chaleur générée par les gaz de combustion, la combustion du gaz est généralement plus courte, ce qui génère moins de substances résiduelles. Les gaz de combustion sont également rejetés dans l'environnement à des températures plus basses.

Economiser sur les factures

Facture

Comme on peut facilement le deviner, les chaudières à condensation peuvent offrir des avantages non seulement sur le plan environnemental mais aussi sur le plan des coûts, comme nous l'avons mentionné dans le paragraphe précédent. Mais combien peux-tu économiser sur tes factures d'électricité en installant cette technologie pour chauffer ta maison ?

Cela dépend en grande partie du type de système, de la taille de la maison, de la présence de solutions pour réduire les pertes de chaleur et de l'efficacité des tuyaux et des conduits de fumée. En fonction de la situation individuelle, on peut économiser de 20 à 35 pour cent sur les factures de chauffage et d'eau chaude.

Quand installer une chaudière à condensation

Mais quand installer une chaudière à condensation? Quand est-ce que c'est vraiment utile et quand est-ce que ça ne l'est pas ?

Quand c'est utile

Grande maison et radiateurs

L'installation de ce type de chaudière est presque toujours avantageuse, même si certaines conditions la rendent particulièrement pratique. Elle est en effet recommandée lorsque :

  • Grande maisonPlus la taille de la maison est importante, plus la consommation de chauffage est élevée. Avec une chaudière à condensation, les dépenses annuelles peuvent donc être réduites ;
  • Climat froidSi tu vis dans un endroit particulièrement froid, comme à la montagne ou dans les régions où le chauffage est nécessaire dès les premières semaines de l'année, cette technologie te permettra de limiter tes dépenses énergétiques ;
  • Isolation thermique: les chaudières à condensation sont idéales dans les pièces où les pertes de chaleur sont minimes, car elles sont bien isolées, peut-être même avec la présence d'un manteau thermique à l'extérieur du bâtiment.
Lire aussi :  Superbonus à 110 % : quels changements pour 2024 ?

Quand choisir d'autres systèmes

Ancien radiateur

Cependant, la condensation ne s'avère pas toujours être le système le plus adapté pour réduire les factures et protéger l'environnement. Dans ce cas, d'autres solutions comme les pompes à chaleur ou la production d'eau chaude via des panneaux solaires peuvent s'avérer plus utiles :

  • Petite maisonLorsque la maison est petite et que les besoins en chauffage sont peu nombreux, les avantages d'une chaudière à condensation sont faibles par rapport à des systèmes plus classiques. Il faudra donc l'évaluer sur la base des estimations de coûts des différents systèmes ;
  • Radiateurs sous-estimésSi la maison est équipée de petits radiateurs, peut-être très anciens et sous-estimés par rapport à la taille des pièces, de l'eau à haute température sera constamment nécessaire pour qu'ils puissent chauffer les pièces. Malheureusement, une demande continue d'eau à très haute température peut conduire à annuler les avantages de ce type de chaudière ;
  • Climat chaudSi l'on vit dans des endroits doux ou chauds pendant une grande partie de l'année, peut-être avec beaucoup de soleil et où il est rare d'allumer les radiateurs, il est peut-être plus avantageux de produire de l'eau chaude à l'aide de systèmes solaires.

Prix des chaudières à condensation

Dépenses, chaudière à condensation

Les chaudières à condensation sont aujourd'hui devenues la norme minimale du marchéà la suite de la directive européenne susmentionnée et, par conséquent, les prix sont désormais bien nivelés. Si l'on considère uniquement l'appareil, la dépense moyenne est de 1 000 euros pour une puissance de 20 kw et 1 500 pour une de 30.

Il faut cependant y ajouter les coûts d'installation – environ 300 ou 500 euros – ainsi que le besoin éventuel de adaptation de l'installationcomme la réparation et le nettoyage des tuyaux et des conduits de fumée ou le changement des vieux radiateurs. C'est pourquoi une inspection du bâtiment où la chaudière sera installée est toujours nécessaire pour calculer les dépenses réelles.

Dans ce cas, il est utile de demander aux techniciens – avant même l'établissement du devis proprement dit – quelles sont les réductions de consommation réelles attendues et quels sont les facteurs susceptibles d'influencer les économies, toujours en fonction de la structure du bâtiment.