Accueil Développement durable Combien consomme un téléviseur et comment économiser de l’argent ?

Combien consomme un téléviseur et comment économiser de l’argent ?

28
0

Quelle est la consommation d'un téléviseur ? En vérité, cela dépend beaucoup de la technologie, de la taille de l'écran et du réglage de la luminosité. En un an, les téléviseurs consomment en moyenne 106,9 kWh : cela se traduit par un coût de facture d'environ 48/60 euros par an.

Quelle est la consommation d'un téléviseur ? C'est la question que beaucoup se seront certainement posée en ces temps de crise énergétique et de factures d'énergie élevées. En effet, la téléviseur est un appareil qui est allumé pendant de nombreuses heures au cours de la journée et, par conséquent, il est plus que légitime de se demander quel est son impact sur l'environnement. projet de loi.

La bonne nouvelle, c'est que grâce à des technologies de moins en moins gourmandes en énergie, le téléviseur n'est plus l'un des appareils ménagers les plus énergivores. La mauvaise nouvelle, c'est que nous risquons de dépenser beaucoup d' en veille.

Il n'est pas facile d'évaluer les la consommation d'un téléviseurLa consommation d'un téléviseur peut varier considérablement d'un pays à l'autre, notamment parce qu'elle dépend en grande partie de la technologie d'affichage de l'image – CRT, Plasma, LCD ou LED/OLED – et de sa taille, ainsi que du nombre d'heures pendant lesquelles le téléviseur est allumé au cours d'une journée.

Voici quelques informations utiles, notamment sur la façon d'économiser de l'argent sur son utilisation.

Consommation de la télévision : technologies

Consommation TV

Avant d'entrer dans le détail de la consommation d'énergie produite par un téléviseur, il est nécessaire de bien comprendre la différence entre les différents… types d'appareils. Même les plus anciens, ou plutôt les plus dépassés, sont encore présents dans de nombreux foyers, par exemple dans ceux des personnes âgées.

  • Téléviseurs à tube cathodiqueIl s'agit de la télévision classique à tube cathodique, où un faisceau d'électrons est dirigé sur un écran photosensible pour reproduire l'image. La consommation de ces téléviseurs dépend principalement de leur taille, mais aussi de leur luminosité : faible pour les scènes sombres, très élevée pour les scènes lumineuses.
  • Téléviseurs à plasmaIl s'agit d'appareils dont les pixels sont constitués de cellules microscopiques remplies de gaz xeon qui peuvent changer de couleur lorsqu'elles sont stimulées par un courant électrique. Lorsqu'ils ne sont pas sollicités, et donc éteints, ces pixels reproduisent un noir pur. C'est actuellement la technologie qui consomme le plus d'énergie, tout en garantissant une très grande qualité d'image.
  • Téléviseurs LCDIl s'agit des téléviseurs à cristaux liquides, désormais très répandus, où l'image est reconstruite avec précision par la contrainte électrique des cristaux et rendue visible grâce au rétroéclairage du panneau. La consommation est précisément déterminée par le type de rétroéclairage : les premiers LCD utilisaient des lampes fluorescentes à cathode froide à consommation moyenne.
  • Téléviseurs LED/OLEDCette technologie est très similaire à l'écran LCD, mais avec un type de rétroéclairage différent. Comme son nom l'indique, au lieu d'une lampe fluorescente, ce sont des bandes de LED qui éclairent le panneau. De plus, dans le cas des OLED, chaque pixel peut être allumé ou éteint individuellement, ce qui garantit également un noir pur. La consommation est moyenne et, de fait, diminue d'année en année à mesure que de nouveaux modèles apparaissent sur le marché.
Lire aussi :  Comment reconnaître les produits végétaliens sur les étiquettes

Technologie et consommation des téléviseurs : fausses croyances

jouer à la télé

Il y a une étape nécessaire, avant d'analyser ce qu'est la consommation d'un téléviseur, pour comprendre comment la consommation est analysée. C'est-à-dire que la fausses croyancesdes informations encore disponibles aujourd'hui sur le web et relancées sans relâche sur les réseaux sociaux, mais qui sont démenties par la réalité des faits.

Il s'agit par exemple d'une croyance très répandue selon laquelle les anciens téléviseurs à tube cathodiqueLes tubes cathodiques consommaient moins d'énergie que les solutions LCD et LED d'aujourd'hui. C'était vrai lorsque les premiers modèles LCD sont apparus sur le marché, qui, en fait, consommaient plus en raison de la coûteuse… rétroéclairage de l'écran.

Mais il existe peu de solutions simplement LCD sur le marché aujourd'hui, car elles ont été remplacées par l'alternative LED, plus polyvalente, qui garantit une consommation d'énergie égale, voire inférieure, pour les nouveaux modèles économes en énergie, à celle de la chère vieille télévision à tube cathodique.

Il en va autrement pour le plasma qui, bien que ses performances énergétiques s'améliorent d'année en année, semble rester la technologie la plus énergivore.

Quelle est la consommation d'un téléviseur ?

Quelle est la consommation d'un téléviseur ?

Mais quelle est la consommation réelle d'un téléviseur ? La réponse vient d'une étude d'EcoCostSaving, qui a mené une enquête sur les émissions de gaz à effet de serre. une recherche sur 107 téléviseurs de premier plan sur le marché.

Tout d'abord, quelques données sommaires d'un intérêt certain :

  • En moyenne, les téléviseurs modernes absorbent 58,6 watts lorsqu'il est allumé et 1,3 watts lorsqu'il est en veille ;
  • Si l'on analyse l'ensemble de la gamme du marché, la consommation d'énergie varie de 10 watts à 117 watts à l'allumage et de 0,5 watts à 3 watts en veille ;
  • En un an, un téléviseur utilisé par un ménage moyen consomme env. 106,9 kWh;
  • Les meilleures performances énergétiques sont enregistrées pour les téléviseurs LED, en particulier pour ceux qui ont un éclairage arrière direct au lieu d'un éclairage angulaire.

Mais quelle est la consommation des téléviseurs en fonction de leur taille ? Il est certain que plus la taille de l'écran est grande, plus la consommation est élevée, car la surface à éclairer est plus grande. Les valeurs citées se réfèrent à un allumage dans des conditions de lumière ambiante : en revanche, plus le rétroéclairage est important, plus la demande d'énergie est élevée :

  • 19 pouces16,9 watts en utilisation, 0,5 watts en veille ;
  • 24 pouces: 20 watts en cours d'utilisation, 0,5 watts en veille ;
  • 32 pouces26 watts en utilisation, 0,5 watts en veille ;
  • 40 pouces31,1 watts en utilisation, 0,5 watts en veille ;
  • 43 pouces40 watts en utilisation, 0,9 watts en veille ;
  • 50 pouces70,5 watts en utilisation, 2,1 watts en veille ;
  • 55 pouces82 watts en utilisation, 1,4 watts en veille.
Lire aussi :  Comment économiser du gaz dans la cuisine : l'écoguide utile.

Qu'en est-il des téléviseurs plus grands ? Ceux qui sont proposés sont les diagonales les plus courantes sur le marché, mais il y a une demande croissante pour des ensembles de plus de 65 pouces. La différence entre les différents modèles est beaucoup moins prononcée, cependant on peut prendre le… 75 poucesconsomme en moyenne 114,5 watts en utilisation et 2,6 en veille.

Mais comment ces chiffres se traduisent-ils sur la facture ? En considérant une consommation annuelle moyenne d'environ 106,9 kWh, aux tarifs de fin 2022 pour l'Italie, la facture s'élèvera à environ 1,5 million d'euros. 48-60 euros par an.

Entre les conseils de mise en veille et d'économie

tv

Comme le montrent les données, le se tiennent par est un problème malheureusement sous-estimé qui peut pourtant avoir un effet très sensible sur la consommation annuelle d'électricité. Par an, elle peut atteindre peser entre 7 et 20 euros sur ta facture. – selon l'appareil – et, bien qu'il s'agisse d'une petite somme, c'est une dépense inutile. Et cela a aussi des conséquences en termes d'environnement.

La veille des téléviseurs nous permet, surtout pour les téléviseurs intelligents, d'appeler rapidement nos fonctions préférées sans attendre le redémarrage complet du système d'exploitation, comme cela se produit lorsque la prise de courant est débranchée ou qu'une panne d'électricité survient. Pourtant, cette commodité, qui n'est pas toujours signalée par des voyants d'état sur l'appareil, constitue un véritable gaspillage d'énergie.

Si l'on pense que le consommation moyenne par heure des deux 1,3 watts, peut-être pour plusieurs téléviseurs dans la maison et multiplié par tous les téléviseurs du pays, donne des chiffres très inquiétants. En d'autres termes, nous produisons et consommons de l'énergie – une ressource de plus en plus chère – pour que nos appareils restent “éteints”.

Il est donc beaucoup plus utile, en termes économiques et environnementaux, d'attendre ces quelques minutes pour que le système d'exploitation se charge et… débrancher l'alimentation électrique de l'appareil lorsqu'il n'est pas nécessaire. Soit en débranchant le téléviseur directement de la prise, lorsque c'est pratique, soit en installant des interrupteurs muraux spéciaux qui pourraient faciliter cette opération. Une petite mesure qui peut certainement faire la différence.

Pour économiser de l'argent, n'oublions pas non plus d'ajuster la paramètres de l'image.Les préréglages déjà enregistrés sur l'appareil, les préréglages d'usine, ont tendance à être trop saturés et lumineux pour une utilisation dans un environnement domestique. En plus de fatiguer la vue, ils consomment de l'énergie : le rétroéclairage doit toujours être à un niveau correct, sans excès.

Sources