Accueil Développement durable Comment reconnaître les produits végétaliens sur les étiquettes

Comment reconnaître les produits végétaliens sur les étiquettes

26
0

Les produits véganes disposent d'un certain nombre de certifications qui signalent l'absence totale de composants d'origine animale. Mais le monde des logos et des labels n'est pas toujours facile à comprendre, à tel point qu'il y a encore souvent confusion. C'est pourquoi savoir lire et identifier les symboles et les mentions permet de reconnaître les biens de consommation véganes ou végétariens.

Il n'est pas toujours facile de reconnaître produits végétaliens Les produits emballés, dont les étiquettes sont parfois des casse-têtes pas faciles à résoudre. Si ceux qui ont choisi un mode de vie végane depuis un certain temps ont pris l'habitude d'identifier les marchandises compatibles, pour ceux qui n'ont abordé cet univers que récemment, la donne change. Et les doutes concernant la certification sont loin d'être rares.

Te souviens-tu de cette chanson de 2001 qui disait : “Donne-moi trois mots, soleil, cœur et amour” ? Si nous devions choisir une bande-son pour le discours sur les labels de bien-être, nous opterions très probablement pour cette phrase d'accroche datant d'il y a quelques années.

Les logos identifiant le bio, le cruelty free et le vegan sont en effet souvent reconnaissables par des images symboliques, faisant référence à des concepts considérés comme bons. Non, si tu cherches le soleil ou le cœur, tu ne les trouveras pas, mais tu peux voir des tournesols et des lapins et pour ne pas trébucher dans le maquis des certifications, tu dois reconnaître les symboles au premier coup d'œil.

C'est un moyen sûr de savoir quels produits sont vegan et c'est tout, ou vegan et bio, ou à base de plantes ou même cruelty free et vegan, sans tomber dans le doute. Mais il faut d'abord clarifier la signification de chaque logo, car derrière chaque label se cachent des systèmes de certification différents.

Étiquettes de produits végétaliens
Source : iStock

Comment reconnaître les produits végétaliens sur les étiquettes ?

Cela commence facilement, avec les deux logos identifiant les produits végétaliens comestibles, qui sont faciles à trouver dans ton supermarché local. En Europe, le logo étiquettes que l'on peut trouver sur les emballages des aliments végétaliens sont principalement au nombre de trois. Le premier et le plus courant est le V-Labelun label de l'EVU, ou Union végétarienne européenne.

Lire aussi :  Label écologique de l'UE : ce que ce label identifie

Le logo était unique jusqu'en 2022, avec un V majuscule avec une feuille dessinée sur la pointe droite en vert sur une base jaune, avec seulement une spécification textuelle de produit végétarien ou végétalien. Mais à partir de janvier 2023, un simple changement a été effectué pour éviter que les consommateurs ne se trompent dans leurs achats.

Le fond jaune n'est resté que pour les produits végétaliens, tandis que pour les produits végétariens, le V est devenu jaune et la base plutôt verte. Pour avoir cette certification, les aliments doivent être exempts de substances animales, voire d'ingrédients d'origine animale, comme les œufs ou les produits laitiers, dans le cas des aliments végétaliens.

Mais tu peux aussi trouver le logo de la Société véganeque l'on reconnaît à la mention vegan sur laquelle est dessiné un petit tournesol. Le troisième logo est le logo VeganOK, une marque entièrement italienne visant à certifier les produits adaptés à un public végétalien. L'entreprise qui se cache derrière est la même que celle qui a fondé le Biodizionario au début des années 2000.

La Société végétarienne du Royaume-Uni délivre deux certifications qu'il est difficile de voir en , mais qui sont très répandues au Royaume-Uni et dans les régions avoisinantes. Il s'agit d'un logo avec les mots Vegetarian Society approved pour les produits végétariens et Vegetarian Society vegan approved pour les produits végétaliens.

La différence entre végétalien et basé sur les plantes

Le titre te laissera peut-être perplexe, pourtant il y a un possible… différence entre végétalien et végétalienbien qu'il puisse sembler que les deux termes soient identiques. Le problème se situe au niveau de la définition, car il n'existe pas de terme légal pour désigner les produits à base de plantes.

Cela se traduit par des produits étiquetés comme étant à base de plantes, qui peuvent ou non être totalement exempts d'ingrédients d'origine animale. Le terme “à base de plantes”, d'après certaines recherches effectuées sur la perception des gens, reste encore indéchiffrable. Et la raison réside précisément dans le fouillis législatif qui entoure la définition.

Lire aussi :  Les granulés de bois sont-ils un combustible respectueux de l'environnement ?

Un aliment végétalien est par nature exempt d'ingrédients d'origine animale, tandis qu'un aliment à base de plantes peut contenir des produits laitiers, des œufs, du miel, voire de la viande ou du poisson dans la liste des ingrédients, ne serait-ce qu'en faibles pourcentages. Si nous ne voulons pas avoir de doute, les étiquettes à rechercher sont celles mentionnées ci-dessus.

Le végétalien, le sans cruauté et le bio

Les lecteurs nous excuseront si le titre de ce paragraphe a un style de… Le bon, la brute et le truand. Mais les étiquettes indiquant ce qui est végétalien, sans cruauté ou biologique sont souvent comprises comme un Far West incompréhensible. En effet, il faut rappeler qu'un bien peut être végane et non bio, mais aussi végane et non cruelty free.

Le logo pour bio, ou organique, n'est pas unique, et si le bien de consommation à acheter est à la fois végane et organique, il devra avoir plus d'un label sur l'emballage. Il en va de même pour cruelty free, qui certifie plutôt un produit qui n'a pas été testé sur les animaux.

Mais non testé ne signifie pas qu'il ne peut pas contenir d'ingrédients d'origine animale. Dans ce cas, le doute ne porte pas tant sur les aliments que sur les cosmétiques. Les produits sans cruauté, comme un shampoing, un après-shampoing ou une crème marqués du lapin bondissant, certifient en effet des cosmétiques éthiques, au sens où ils sont exempts de mauvais traitements envers les créatures.

Le problème, c'est qu'ils peuvent contenir de la lanoline, du miel, de la propolis ou des colorants d'origine animale, ce qui rendrait ce cosmétique inadapté aux personnes végétaliennes. Si nous voulons être sûrs d'acheter quelque chose de bio, sans cruauté et à base de plantes, nous devons rechercher toutes les certifications pertinentes, seule façon d'être sûr de ce que nous achetons.

Sources