Accueil Mobilité Corinaldo : que voir dans l’un des plus beaux villages.

Corinaldo : que voir dans l’un des plus beaux villages.

31
0

L'un des plus beaux villages d' est , une ville de la province d'Ancône, dans les collines de la région des Marches. La ville a été élue en 2007 comme le plus beau village d'Italie et reste un lieu d'intérêt historique et pittoresque. Si nous voulons nous immerger dans des atmosphères médiévales, ou respirer le bon air des coins de verdure environnants, ce lieu de cœur est idéal.

Si un Corinaldoa reçu le titre de plus beau village d'Italie en 2007 n'est pas un hasard : le village, niché dans les collines des Marches, est un coin d'histoire et de paysage. Le site a une grande valeur touristique pour ce qu'il offre aux visiteurs. Et non, les murs de défense appartenant à différentes époques et encadrant le lieu ne sont pas la seule attraction.

En effet, le charme de l'un des plus beaux villages d'Italie ne se limite pas à ses murs, bien qu'ils soient la carte de visite de ce petit village de 4700 âmes. En effet, les murs cachent des palais historiques, des églises, des tours et des monuments architecturaux, sans parler des vues extérieures sur le paysage verdoyant.

Mais Corinaldo est aussi un lieu spirituel, puisqu'il a été le lieu de naissance de Santa Maria Goretti, dont la maison est un lieu incontournable à visiter. Et là encore, il en va de même pour les magnifiques lieux de culte de la région. Citons par exemple Santa Maria in Portuno, datant du cinquième siècle, qui est la plus ancienne église de toute la région de Senigallia.

Lire aussi :  Parc national de Kakadu : oasis du patrimoine de l'UNESCO

Un voyage dans les Marches est toujours une bonne idée, à tout moment de l'année et en toute saison, même lorsque l'hiver pointe le bout de son nez, une période où l'on évite les déplacements hors de la ville. Les marchés de Noël régionaux sont devenus célèbres au fil du temps, une façon de visiter ces lieux et de faire des achats de nourriture et de vin locaux et d'artisanat.

Corinaldo quoi voir

(embed)https://www.youtube.com/watch?v=9cOfRyG9l2U(/embed)

On ne risque pas d'être déçu par un voyage à Corinaldo, où nature et culture s'embrassent, mais aussi où la spiritualité ne manque pas. Le murs d'enceinte, construits pour défendre l'endroit, sont certainement le premier aperçu que l'on a de loin. La structure, qui abrite le village, s'enorgueillit de différentes périodes de construction.

Les murs de défense sont en fait divisés en trois périodes, mais ce sont peut-être les murs occidentaux qui sont les plus admirés et photographiés par les touristes qui visitent le village. Il s'agit de fortifications de style Renaissance, construites vers la fin du 15ème siècle. Mais les derniers travaux remontent au début des années 1800.

Dans ce contexte, l'accès au vieux centre ville est inhabituel et populaire, qui se fait par la Porta Nova, avec la tour adjacente, à laquelle on accède par une échelle. Mais les tours les plus imposantes sont certainement la majestueuse Torre della Rotonda, ou la Torre del Calcinaro, toutes deux visibles d'assez loin.

Lire aussi :  Parc national de l'archipel toscan : que faire et que voir ?

Si tu veux plonger dans un passé lointain, on te recommande également l'itinéraire dit des Landroni, construit en surélevant les palazzi du XVIIIe siècle de la Via del Corso. Le centre historique de Corinaldo, le cœur du village médiéval, est un autre point d'importance historique à ne pas manquer.

Corinaldo, les maisons et églises historiques

À Corinaldo, on respire l'histoire, comme nous l'avons déjà mentionné, qui s'identifie dans une série de monuments architecturaux remarquables. Les palais nobles du centre, qui datent du 15ème siècle, en sont un exemple. Mais les bâtiments historiques de grand caractère ne manquent pas non plus, comme l'ancien couvent des Augustins et le Palazzo Comunale, tous deux datant du 18ème siècle.

Mais les églises sont peut-être la meilleure expression des siècles passés, puisqu'elles vont de l'ancienne église Santa Maria in Portuno, datant des Ve et VIe siècles, à des exemples plus récents. La collégiale Saint-François, datant de 1200, autre lieu de culte, a pour suite temporelle l'église Notre-Dame des Douleurs, datant du XVIe siècle, tout comme l'église Sainte-Anne, de la même époque.

Il ne faut pas non plus oublier le sanctuaire dédié à… Sainte Maria Goretti, du 18ème siècle, à visiter en même temps que la maison où la sainte est née. Le lieu est une petite maison rurale située à environ un kilomètre et demi du centre de Corinaldo. On peut encore y voir les meubles d'origine appartenant à la famille.

Sources