Accueil Développement durable Empreinte carbone : comment réduire ton empreinte carbone

Empreinte carbone : comment réduire ton empreinte carbone

36
0

Notre empreinte , également appelée bilan carbone, mesure l'impact que nous avons sur l'environnement. Elle fait référence aux émissions de gaz à effet de serre issues de nos activités quotidiennes, comme nos déplacements ou nos choix alimentaires. Mais avec quelques conseils utiles, nous pouvons rendre nos modes de vie plus durables, afin de soutenir l'inversion du redoutable changement climatique.

Ce n'est pas agréable à savoir, mais chaque action ou habitude de vie a un impact sur l'environnement, que l'on peut calculer à partir du… bilan carboneou . En effet, nos activités provoquent des émissions de CO2 qui peuvent contribuer au réchauffement de la planète et au changement climatique. Mais cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas être plus écologiques.

Il convient toutefois de définir le terme d'empreinte carbone afin de comprendre ce qu'il signifie avant d'établir comment il est calculé et comment, par conséquent, il peut être réduit. L'empreinte carbone, pour limiter la définition à l'essentiel, représente la quantité totale de gaz à effet de serre, dont le dioxyde de carbone et le méthane, résultant de nos actions.

À l'échelle mondiale, on considère qu'une empreinte carbone moyenne par individu est d'environ 4 tonnes, réparties sur une année. Mais dans les pays industrialisés, comme les États-Unis, on estime qu'elle culmine à 16 tonnes. Ce n'est pas un hasard si les Américains se targuent d'avoir l'un des taux d'impact environnemental les plus élevés au monde.

Si nous voulions éviter une nouvelle hausse des températures, avec toutes les conséquences que cela implique, la réduction de notre empreinte carbone devrait passer sous la barre des 2 tonnes d'ici 2050. La date n'est pas imminente, mais elle est moins lointaine qu'on ne l'imagine et, comme on dit, ceux qui ont le temps n'attendent pas le temps.

Lire aussi :  Agenda 2030, objectif 7 : énergie propre et abordable.
Matériaux de construction durables
Source : iStock

L'empreinte carbone, comme nous l'avons mentionné, ne concerne pas seulement les grandes industries, mais aussi… les actions individuelles. et les modes de vie de chacun. Si les entreprises tentent de plus en plus de limiter leur impact sur l'environnement, avec des solutions plus économes en énergie et à faibles émissions, nous aussi, nous pouvons et devons faire quelque chose.

Tout d'abord, pour savoir d'où l'on part, sur le web ou dans les différents app stores, il faut chercher des calculateurs numériques pour faire le point sur notre empreinte carbone. À partir de là, nous commençons à aller voir quelles habitudes non durables nous avons et à les remplacer plutôt par des habitudes moins impactantes pour l'environnement.

Mobilité durable

Les voitures électriques, les véhicules à pédales, mais aussi les transports publics simples et le covoiturage sont la base d'une mobilité durable et respectueuse de l'environnement. Si nous laissons la voiture et marchons, ou si nous utilisons un bus urbain vert ou un scooter, ou même si nous partageons le trajet avec d'autres personnes, notre empreinte carbone diminue.

Appareils économes en énergie

À la maison, pour économiser de l'argent sur les factures et donner un coup de pouce à l'environnement, nous pouvons choisir des appareils électroménagers économes en énergie qui consomment moins d'électricité et réduisent notre empreinte carbone. Si nous allons au magasin, cherche des réfrigérateurs, des machines à laver, des fours et des lave-vaisselle portant le label Energy Star, qui garantit la durabilité des produits.

Passer aux sources renouvelables

Une façon judicieuse de réduire notre empreinte carbone est d'abandonner les combustibles fossiles et les énergies non renouvelables au profit des énergies renouvelables. Grâce à l'énergie éolienne et à l'énergie photovoltaïque, nous pouvons dire adieu à la dépendance à l'égard des sources extérieures et nous concentrer sur l'énergie autoproduite. Une économie considérable, mais aussi une aubaine pour notre planète.

Lire aussi :  Quels sont les détachants naturels qui ne polluent pas ?

Réduction des déchets et recyclage adéquat

Rappelons que pour réduire son empreinte carbone, il convient de se débarrasser des ordures dans les règles de l'art, c'est-à-dire de la manière suggérée par sa municipalité. Mais il serait également préférable de limiter l'achat de produits à courte durée de vie ou qui ne peuvent pas être recyclés. Les décharges et les incinérateurs émettent une quantité monstrueuse de gaz à effet de serre.

Une alimentation plus végétale

Ne lève pas le nez sur les omnivores, on te jure que personne ne juge tes choix alimentaires erronés, mais une alimentation plus végétale reste une panacée environnementale. Les industries de la viande ont des chaînes d'approvisionnement dont les émissions de gaz à effet de serre sont élevées. À l'inverse, si nous atténuons notre consommation d'aliments d'origine animale, en préférant les aliments d'origine végétale, la planète nous remerciera avec gratitude.

Mais peut-être aussi le médecin, puisque dans le monde occidental, la consommation excessive de viande est considérée comme l'une des principales causes des maladies cardiovasculaires et de certains types de cancer. Attention, il n'est pas nécessaire de bouleverser ton régime ni même de changer tes habitudes alimentaires du jour au lendemain, il suffit de faire des choix alimentaires meilleurs pour ta santé et pour l'environnement.

Sources