Accueil Développement durable IFOAM : histoire et principes de la fédération alliée de l’agriculture biologique

IFOAM : histoire et principes de la fédération alliée de l’agriculture biologique

18
0

L’IFOAM, la Fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique, est une organisation présente dans le monde entier, qui promeut et diffuse les principes de l’agriculture biologique, une approche durable et bienveillante de notre planète.

L’IFOAMFédération internationale des mouvements pour l’environnementagriculture biologiqueest une organisation qui promeut la durabilité et les principes de l’agriculture biologique comme solution à la détérioration du sol et de l’environnement causée par les techniques agricoles conventionnelles, qui se sont clairement révélées non durables pour la planète.

L’acronyme IFOAM signifie “Fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique.“Elle englobe des centaines de groupes différents d’agriculteurs et de défenseurs de l’agriculture biologique. Ce modèle agricole est essentiellement basé sur le respect de l’environnement et sur une approche moins invasive et plus prudente de la planète.

Mais quand l’IFOAM a-t-elle vu le jour et que fait-elle pour encourager une consommation plus durable ? Voyons ce qu’il faut savoir sur l’association.organisation de défense de l’agriculture biologique.

Qu’est-ce que la Fédération pour l’agriculture biologique IFOAM ?

fédération de l'agriculture biologique ifoam
Source : Pixabay

De nos jours, il est de plus en plus évident et manifeste que les aspects négatifs de l’agriculture intensive l’agriculture conventionnelle : la perte d’habitats naturels et de biodiversité, la destruction des forêts pour faire place à des champs cultivés, la dégradation des sols et l’utilisation d’énormes quantités d’eau ne sont que quelques-uns des aspects critiques associés au système agricole le plus répandu dans le monde.

Lire aussi :  Villes durables : des moyens d'optimiser les ressources en eau

À cela s’ajoute l’utilisation de de pesticides et d’engraisqui peuvent endommager les sols, l’eau et les animaux, détruisant chaque jour un peu plus notre Planète. Face à une telle situation, l’agriculture biologique est proposée comme une alternative durable à l’alternative “traditionnelle”.

Et c’est ce que fait la Fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique : proposer et promouvoir. des techniques agricoles écologiquesvisant à produire des aliments de manière responsable.

Les principes de FIOAM

L’organisation vise à diffuser les connaissances sur le thème du “bio” et favoriser l’échange d’idées et d’informations au niveau international et mondial, afin de promouvoir autant que possible une approche respectueuse de l’environnement et des animaux.

Au cours de son existence, l’organisation a également décidé d’exclure les OGM (organismes génétiquement modifiés) de l’alimentation et de la production agricole biologiques, et s’est efforcée de simplifier le passage de l’agriculture conventionnelle à l’agriculture biologique, et de sensibiliser à l’importance de la mise en œuvre d’un changement dans les processus de production.

L’organisation coopère avec le Nations Uniesavec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et avec la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

Pour être considérés comme biologiques, les produits doivent toutefois répondre à certaines exigences et normes établies par les organismes de certification biologique afin de fournir une garantie de qualité et de fiabilité valable à l’échelle internationale.

Lire aussi :  Comment aménager les chambres d'enfants de manière durable ?

L’histoire d’IFOAM

plante des tomates
Source : Pixabay

Au cours de la dernière décennie, grâce à l’attention accrue des consommateurs pour les questions environnementales, l’intérêt pour les aliments biologiques et durables a augmenté de façon exponentielle. Mais quand IFOAM est-elle née ?

L’organisation a été fondée en 1972 en France, par le président de l’organisation des agriculteurs ‘.Nature et Progrès” Roland Chevriot, qui lors d’un congrès international sur l’agriculture biologique a exprimé la nécessité d’une voix unifiée, afin de . partager les connaissances en matière d’agriculture biologique au-delà des frontières nationales et internationales, renforcer le mouvement biologiquecoordonner les actions sur le terrain et promouvoir cette “nouvelle” approche dans tous les pays du monde.

IFOAM – Fédération pour l’agriculture biologique en Europe

En 2015, l’association a changé de nom pour devenir “IFOAM – Organics International“. Depuis les années 1970, l’organisation a élargi ses frontières, se taillant une place dans des centaines de pays, y compris des pays européens, où le… IFOAM Organics Europe, une organisation faîtière qui défend l’importance d’une approche écologiquement durable dans le secteur agricole.

En Italie, par contre, on trouve leAssociation italienne pour l’agriculture biologique (AIAB), fondée en 1982.

L’association promeut l’agriculture biologique comme une solution pour protéger la biodiversité et le bien-être de la terre, un modèle agricole économiquement durable qui fonctionne en synergie et en harmonie avec la nature.

Sources