Home Développement durable Installation géothermique : qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

Installation géothermique : qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

0
Installation géothermique : qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

Une centrale géothermique est un système qui utilise la chaleur présente dans le sous-sol de la terre pour produire de l’énergie thermique et électrique. C’est ce qu’on appelle l’énergie géothermique, une source renouvelable et propre, constante dans le temps. Elle fonctionne en exploitant la différence de température entre la surface de la terre et les couches les plus profondes. Elle se compose d’une pompe à chaleur, d’un circuit extérieur et d’un circuit intérieur. Bien qu’elle consomme moins d’énergie, son coût initial est élevé.

A centrale géothermique est un système qui exploite la chaleur naturelle du sous-sol de la Terre – qui est une source renouvelable et propre – pour produire de l’énergie thermique ou électrique. L’énergie géothermique, qui a de son côté le fait d’être toujours disponible et constante dans le temps, est obtenue à partir de la température constante du sol à des profondeurs plus importantes que la surface. Il s’agit donc d’une faible impact sur l’environnement par rapport aux sources d’énergie conventionnelles. Mais comment cela fonctionne-t-il exactement ? Nous l’analysons ci-dessous en répondant à plusieurs curiosités courantes à son sujet.

Qu’est-ce qu’une centrale géothermique et comment fonctionne-t-elle ?

Nous avons anticipé qu’il s’agit d’un système de chauffage et de refroidissement qui exploite la température stable du sous-sol à l’aide d’un système de tuyauterie. Plus précisément, il se compose d’un pompe à chaleurgénéralement placé à l’intérieur d’une pièce, à l’intérieur ; d’un circuit externe qui est en contact avec le sol et à l’intérieur duquel circule un liquide qui peut être de l’eau ordinaire (ou mélangée à de l’antigel) ; un… circuit internec’est lui qui échange la chaleur avec l’intérieur du bâtiment grâce, généralement, au chauffage par le sol.

Lire aussi :  Sources non renouvelables : ce qu'elles sont et comment elles fonctionnent

A l’aide d’un échangeur, la température du sol est transmise à la maison de manière différente selon la saison. Si en hiver, la pompe absorbe la chaleur du sol et la transmet au bâtiment, c’est exactement l’inverse qui se produit en été. Les systèmes géothermiques ne sont pas tous identiques. On peut choisir entre deux types de sondes, ou tuyaux. Les sondes horizontales et les sondes verticales. Ces dernières sont installées par forage et nécessitent une surface beaucoup plus petite car elles se développent en profondeur. D’où la question qui se pose : combien faut-il creuser pour l’installation géothermique ?? Dans ce cas, entre 80 et 130 mètres. Les sondes horizontales restent à une profondeur de quelques mètres, mais à l’horizontale, elles ont donc besoin d’une plus grande surface extérieure.

Combien coûte un système géothermique pour une maison ?

Venons-en au point sensible. Le coût d’un système géothermique domestique se situe entre 15 000 et 25 000 euros. Il faut tenir compte du fait qu’il peut non seulement chauffer ou refroidir les maisons, mais aussi fournir de l’eau chaude. Compte tenu de l’investissement initial, il est donc plus que spontané de s’interroger. Quelle est la durée de vie d’un système géothermique ?. Point positif, ce type d’installation peut fonctionner jusqu’à 20 ans. Les sondes géothermiques peuvent atteindre jusqu’à 80-100 ans.

Quels sont les inconvénients de la géothermie ?

À ceux qui se demandent pourquoi l’énergie géothermique n’a pas encore été suffisamment exploitée, on peut répondre qu’elle n’est pas sans inconvénients. Les premiers sont certainement les coûts initiaux élevés : l’installation d’un système géothermique peut nécessiter des investissements initiaux importants que tout le monde ne peut pas se permettre. En outre, toutes les zones géographiques ne se prêtent pas à l’installation et certains facteurs, comme la composition du sol, peuvent influencer l’efficacité du système.

Lire aussi :  Villes durables du monde, top 7

Là encore, selon le type choisi, une quantité importante de terre est nécessaire. Enfin, en cas de dysfonctionnement ou de panne, les réparations des systèmes géothermiques peuvent être complexes et nécessitent l’intervention de professionnels expérimentés.

Mais ces systèmes présentent aussi des avantages non négligeables : tout d’abord, une consommation moindre (environ 70 à 80 %) par rapport aux systèmes conventionnels, et de faibles coûts d’entretien. A quel point la géothermie est-elle polluante ? Son impact sur l’environnement est minime, c’est une source renouvelable qui réduit les émissions de polluants et de CO2. Il en va de même pour son impact visuel.

Où l’énergie géothermique est-elle rentable ?

Pour le comprendre, il faut procéder à une évaluation du terrain. Cela permet de savoir s’il est adapté en termes de rendementc’est-à-dire que l’énergie thermique obtenue est suffisante pour chauffer toute la maison. Il s’agit là d’évaluations qui doivent être faites par des experts. En général, cependant, l’une des caractéristiques les plus importantes à prendre en compte est le… conductivité thermique du sous-sol. Plus elle est élevée, plus le rendement énergétique du sous-sol est important.

Pour te donner une idée, la valeur en dessous de laquelle il ne vaut pas la peine d’installer le système est de 50Wm. Ce qui est intéressant à cet égard, c’est aussi de comprendre quel est le pays qui utilise le plus l’énergie géothermique.. Actuellement, les États-Unis sont en tête du classement, suivis par l’Indonésie, les Philippines et la Turquie.