Accueil Développement durable Le pont sur le détroit de Messine est-il durable ? Les doutes

Le pont sur le détroit de Messine est-il durable ? Les doutes

36
0

Toujours au centre des préoccupations, la récente approbation du projet final de construction du pont sur le détroit de Messine continue de susciter des doutes quant à sa durabilité. Sa construction aurait un environnemental important et menacerait la biodiversité marine et terrestre de la zone, qui, de plus, fait partie des zones présentant le risque sismique le plus élevé de la Méditerranée. Mais il faudra attendre l'EIE pour établir avec certitude s'il s'agira d'un projet durable.

Il y a quelques jours à peine, le projet final de construction de l'usine de traitement des eaux usées a été présenté. Pont sur le détroit de Messine par le conseil d'administration de la société Stretto di Messina spa. Ce qui devrait commencer, c'est le chantier qui construira l'un des ouvrages les plus complexes (et les plus chers) jamais réalisés dans notre péninsule. Mais combien cela coûtera-t-il ? durable? Il y a des doutes à ce sujet, et pas des moindres. Nous les analysons ci-dessous.

Pont sur le détroit de Messine, le projet final

Le coût de l'ouvrage, hors frais annexes (auxquels un milliard supplémentaire sera alloué), sera de 13,5 milliards. Le pont aura une seule travée suspendue de 3,3 kilomètres (la plus longue au monde) et aura une longueur totale de 3 660 mètres. Les deux tours qui le soutiendront mesureront un peu moins de 400 mètres de haut. Et elles seront reliées par trois grandes poutres. En plus du pont lui-même, il y aura des ouvrages annexesroutières et ferroviaires, qui serviront de connexion au territoire. Environ 20,3 km de liaisons routières et 20,2 km de liaisons ferroviaires. Ainsi qu'une série d'arrêts de métro sur le territoire sicilien. On espère que les travaux commenceront d'ici 2024.

Lire aussi :  Aridoculture : la méthode durable de culture sans eau

Pont sur le détroit, les doutes

Ce qui nous préoccupe, c'est à la fois le coût que le fait qu'il est en réalité indispensable. Au-delà des conséquences sociales et économiques qui en découleront, et sans considérer les éventuelles interférences mafieuses et les risques de corruption. Mais, qui ne doivent pas être sous-estimés, sont aussi les problèmes critiques qui affectent lal'environnement. Comme l'indique également le même rapport du groupe de travail sur le pont du détroit commandé par le gouvernement, la zone sur laquelle il devrait être construit est considérée comme “[…]fortement exposée au risque sismique et à d'éventuels glissements de terrain sous-marins'. Ainsi que d'éventuels tsunamis qui pourraient résulter de tremblements de terre, d'éruptions et de glissements de terrain.

Le pont sur le détroit de Messine est-il durable ? Doutes
Source : Pixabay

Le pont qui enjambe le détroit de Messine est-il durable ?

Plusieurs avantages sont associés à sa réalisation, à commencer par la… réduction des émissions. Mais cela n'est pas du tout certain. Oui, car malgré le fait que les ferries qui la traversent actuellement ont une empreinte carbone élevée (sur laquelle il faudra de toute façon travailler), il n'est pas si immédiat de comprendre à combien s'élèveraient réellement les économies de CO2, également en raison des différents facteurs à prendre en compte. De plus, le projet irait à l'encontre des objectifs du Green Deal européen, les initiatives politiques proposées par la Commission européenne dans le but d'atteindre la neutralité climatique en Europe d'ici 2050. À la lumière de ces éléments , à quel point le pont sur le détroit de Messine sera durable.?

Lire aussi :  Réveillon écolo : les 4 règles pour un réveillon écolo.

Ce que l'on peut dire, c'est qu'il s'agira d'un ouvrage très impactant d'un point de vue environnemental. D'autant plus en raison de la particularité de l'endroit où il sera construit. L'une des zones présentant le risque sismique le plus élevé de la Méditerranée qui englobe, entre autres, deux zones de protection spéciale et onze zones spéciales de conservation (zones caractérisées par… des écosystèmes fragiles qui s'enorgueillissent d'une forte concentration de biodiversité et sont des sites de transit pour les mammifères marins et les oiseaux).

Cependant, malgré les prémisses, cela ne peut être établi avec certitude à ce jour car la procédure appropriée qui permettrait d'affirmer la durabilité ou la non-durabilité du pont n'a pas été engagée. Il s'agit de l'étude d'impact sur l'environnement (EIE), dont l'objectif est de vérifier la compatibilité environnementale de projets spécifiques. Concrètement, elle consiste en l'analyse préalable de tous les effets d'un projet sur l'environnement géophysique, l'écosystème, la santé, le bien-être humain et animal. Ainsi que sur le patrimoine culturel. En définitive, bien que le projet final ait été approuvé, le début des travaux est conditionné non seulement à la conférence des services entre tous les organismes concernés, mais aussi à l'obtention de l'EIE. Celle-ci devrait ensuite être suivie de l'approbation du projet exécutif. Rappelons qu'à ce jour, le plus long pont existant présentant des caractéristiques similaires à l'ouvrage approuvé est le pont Minami Bisan-Seto au Japon, long de “seulement” 1118 mètres.

SOURCES :