Accueil Développement durable Les coquilles de palourdes, où les jettes-tu ?

Les coquilles de palourdes, où les jettes-tu ?

32
0

Les restes de nourriture sont jetés à la poubelle, mais dans le cas des coquilles de palourdes, l’affaire est différente. La matière dont ils sont constitués est en effet inadaptée aux processus de recyclage organique et aux machines qui leur sont dédiées. Il faudra plutôt les jeter différemment, afin que la collecte sélective proposée par notre municipalité soit respectée.

Ce sont des résidus alimentaires, mais ils sont différents des épluchures de légumes et de fruits. coquilles de palourdes nous font poser la question de l’élimination exacte. Habituellement, les déchets alimentaires finissent dans le bac de collecte organique. Mais dans ce cas, savoir où on les jette n’est pas évident et change notre regard.

Le sac humide, comme nous l’avons mentionné, n’est pas le bon pour l’élimination, car le matériau dont sont faites les coquilles de moules n’est pas adapté aux processus de collecte des décharges. En général, les machines utilisées pour broyer et composter les déchets ne sont pas réglées pour ce type de déchets.

Il s’agit en fait d’agrégats minéraux à base de carbonate de calcium, un matériau commun aux coquilles de moules et de palourdes, qui n’est généralement pas considéré comme adapté au compostage. Cela soulève des doutes sur le bon recyclage de ce type de déchets, que nous trouvons souvent dans nos cuisines, mais que nous ne savons pas trop où jeter.

Lire aussi :  Le puits canadien : ce qu'il est et comment il fonctionne

Les spaghetti allo scoglio apportent la mer à notre table, nous le savons, mais vient ensuite le moment de jeter les restes et de trier correctement les coquillages. Si notre commune de résidence ne fournit pas d’indications différentes, le bac de collecte n’en est qu’une, comme nous allons le voir, mais il existe aussi quelques solutions alternatives de recyclage.

Où jeter Tetrapak ?
Source : iStock

Coquilles de palourdes, où les jeter

Les conférer des coquilles de palourdes et autres coquilles de moules est précise : tu laves la graisse et les résidus alimentaires et tu les jettes dans la poubelle grise pour la collecte des déchets non triés. Nous l’avons déjà dit et nous le répétons, les déchets humides ne sont pas le bon sac pour ce type de déchets, car les coquillages ne sont pas considérés comme des déchets biodégradables.

Mais certaines municipalités peuvent autoriser ce type d’élimination, signe que les machines de broyage et de compostage assurent la dissolution des éléments minéraux. Le doute peut être levé en consultant le site de référence de ta ville pour savoir comment les éliminer sans erreur.

Lire aussi :  Noël éco solidaire, la règle des 3 R : récupérer, donner et recycler.

Si l’on veut ensuite quelques idées pour ne pas jeter mais recycler, les coquilles de mollusques sont également magnifiques si l’on veut faire de l’artisanat marin. Nous pouvons en effet les peindre et les utiliser pour fabriquer des bijoux sur le thème marin, ou même décorer des cadres de photos ou des miroirs, comme les utiliser pour embellir les couvertures des livres de photos et des albums de vacances.

Rappelons également que le carbonate de calcium dont sont composées les coquilles de palourdes peut nous aider dans le jardinage domestique. En effet, si nous broyons ces restes et les ajoutons au compost normal, nous le rendrons plus efficace pour donner de la force au sol et aux plantes qui s’y trouvent.

Le carbonate de calcium est un excellent engrais, mais il agit aussi comme un correcteur de la… les sols trop acides, qui ne pourraient pas accueillir certains types de plantes. Si le pH de la terre du jardin est acide, l’ajout de calcium est une stratégie efficace pour l’alcaliniser. Les arbustes seront heureux et nous aurons recyclé un déchet de manière simple et intelligente.

Sources