Accueil Mobilité Les ravines d’Italie : voici où les admirer.

Les ravines d’Italie : voici où les admirer.

38
0

Les calanchi sont des érosions de la roche et du sol qui caractérisent souvent le paysage de certaines régions. En fait, en , il existe des endroits parfaits pour les cartes postales où ces sillons dans le sol, qui longent parfois les collines et les montagnes, sont bien connus. Dans certains cas, une sorte de restauration a eu lieu, mais dans d'autres, ces pittoresques glissements de terrain en forme de lune sont encore visibles.

L'Italie est un territoire varié et vaste, où même les calanchi font partie du paysage, qui en leur présence prend souvent un aspect lunaire. Il existe d'ailleurs des régions où ces sillons dans le sol sont devenus très connus et attirent les passionnés de ce phénomène. Il s'agit en fait d'érosions du sol qui donnent une forme artistique aux lieux.

Le style ressemble à celui des canyons, les pentes des montagnes et des collines étant souvent caractérisées par ces veines, résultant de l'érosion par les eaux de pluie. Les roches de type argileux, en raison des précipitations, ont tendance à s'éroder au fil des siècles.

Il en résulte cette œuvre d'art géomorphologique que sont les ravines, qui s'étendent parfois en ramifications denses et magnifiques. Un fait intéressant est que la végétation des ravines est différente des autres végétations. En effet, toutes les plantes ne résistent pas à la concentration de sodium dans ces sols.

Lire aussi :  Que peux-tu faire aux lacs Nabi ?

Mais les espèces qui s'adaptent à de telles conditions rendent le paysage des ravines, souvent immortalisé sur les photos des touristes, encore plus pittoresque. Si l'on veut voir en direct ces érosions de la nature, il y a, comme on l'a dit, des régions où le phénomène est le plus beau.

Italie des ravins
Source : iStock

Italie des badlands : les régions où tu peux les voir.

Il y a des régions d'Italie où le terrain présent a favorisé la formation de badlands et ce sont : Émilie-Romagne, Toscane, Basilicate, Sicile et Calabre. Dans la province de Matera, par exemple, on trouve le Réserve régionale des ravins de Montalbano Jonico et celles d'Aliano, où des randonnées sont organisées pour admirer le paysage.

En Toscane, les ravins des Crete Senesi sont tout aussi connus, où ces sillons alternent avec ce que l'on appelle les biancane, des reliefs rocheux de couleur blanche typiques de la région. Dans les régions émiliennes, le paysage lunaire des calanchi se trouve au Parco Regionale dei Gessi Bolognesi e Calanchi dell'Abbadessa.

Il s'agit d'une zone rurale située au pied des collines bolonaises, où affleurent des roches calcaires sur lesquelles le phénomène érosif a fait son œuvre artistique. Mais l'art de Mère Nature est également visible en Sicile, où les ravins de Cannizzola, également connus sous le nom de “gorges de l'Abbadessa”, ont été creusés par l'érosion. désert de calanchisont l'un des sites d'intérêt entre Enna et Catane.

Lire aussi :  5 villes européennes à visiter cet hiver

Toujours dans le sud, cette fois en Calabre, on trouve les Calanchi blancs de Palizzi, que les habitants et les touristes décrivent comme l'un des paysages lunaires les plus évocateurs de la péninsule. Les couleurs sont en effet le blanc, qui dérive des résidus calcaires laissés par les coquilles de petits organismes il y a des millions d'années, mais aussi le verdâtre, le gris et le bleu clair.

Ce sont des dépôts d'argile et d'autres minéraux qui ont rendu cette toile naturelle plus unique que rare, au point d'en faire une destination écotouristique. Mais il faut aussi mentionner un autre endroit où l'on peut admirer ces érosions pittoresques. Il s'agit des Abruzzes, où le Réserve naturelle régionale WWF Calanchi di Atri, que certains appellent la Bolge de Dante.

Si nous voulons visiter ces espaces paysagers différents et plus arides que les territoires verdoyants de notre pays, les destinations nous sont désormais connues. Il ne nous reste plus qu'à sangler nos sacs à dos et, tout en respectant la faune et la flore, à voir ces canyons originaux, résultat du travail des eaux au fil des siècles.

Sources