Accueil Maison & Jardin Mimosa : comment le cultiver en pot et dans le jardin.

Mimosa : comment le cultiver en pot et dans le jardin.

399
0

Le mimosa est une plante que tout le monde associe à la Journée internationale de la femme, avec ses fleurs jaunes reconnaissables et parfumées. Mais tout le monde ne sait peut-être pas qu’il s’agit des branches d’un véritable arbre, l’Acacia dealbata, qui fleurit en abondance entre février et mars. C’est l’une des raisons de son association physiologique avec la fête des femmes. Mais comment le cultiver dans le jardin et en pot, comment le faire pousser luxueusement ?


Mimosa : comment le cultiver en pots et dans le jardin

La mimosa est l’une des plantes ornementales les plus célèbres, non seulement en raison de ses fleurs jaunes uniques, mais aussi parce qu’elle a été choisie comme symbole de la Journée internationale de la femme. Ce n’est pas une coïncidence si cette plante fleurit de fin février à tout le mois de mars inclus et, étant donné la période, elle est excellente pour cette célébration. Mais comment la faire pousser en pots et dans le jardin?

En tant que plante habituée aux climats les plus rudes, compte tenu de sa floraison en fin d’hiver, le mimosa est une plante que l’on peut cultiver sur la plupart des Botte. Dans tous les cas, il est toujours conseillé de demander à ton fournisseur de produits botaniques un avis préliminaire sur la compatibilité de la plante avec les températures typiques de ta région.

Qu’est-ce que le mimosa

Mimosa, plante

Tout le monde le connaît comme une fleur typique de la Journée de la femme, bien que d’autres plantes aux fleurs similaires soient également utilisées à cette occasion. L’Acacia dealbata est un arbuste appartenant à la famille des Acacia. Mimosaceae ou, encore une fois, de la Fabaceae selon la classification SGA.

C’est une plante pionnière, c’est-à-dire capable de s’établir sur un sol auparavant nu. Elle est aussi l’une des premières à fleurir à la fin de l’hiver.

Du mimosa, nous avons tous l’habitude d’observer son brinsque l’on trouve en abondance chez les fleuristes ou au coin des rues, précisément le 8 mars. Mais tout le monde ne sait pas qu’il ne s’agit pas d’une fleur de quelques centimètres de haut, mais d’un grand arbre.

Il peut en effet atteindre 8 à 15 mètres, avec un aspect important d’arbuste, un feuillage luxuriant et une grande capacité à créer de l’ombre. Les feuilles sont persistantes avec des teintes argentées et se rassemblent sur les rameaux en dizaines de spécimens étroits et allongés.

I fleurs sont des capitules globulaires d’un jaune intense, avec un parfum caractéristique. Elles peuvent pousser par douzaine sur la même branche. La plante produit également un fruit noir, qui n’est toutefois pas considéré comme un aliment de consommation.

L’Acacia dealbata est absolument important au sein des écosystèmes car, avec sa floraison en fin d’hiver, il représente la première forme de nourriture pour de nombreuses espèces animales et sauvages. Aussi pour les abeilles et les insectes pollinisateursavides du nectar de ces fleurs.

Lire aussi :  Îlots écologiques : ce qu'ils sont et quand apporter les déchets.

Le mimosa et la journée de la femme

Mimosa, Journée de la femme

Beaucoup se demanderont pourquoi, à l’occasion du Journée de la femme 8 mars, il est devenu une tradition d’offrir un brin de mimosa. Il existe diverses interprétations de cette coutume, bien que toutes n’aient pas fait l’objet d’une vérification historique adéquate. Parmi les plus répandues, on trouve :

  • La fleur a été choisie pour la première fois en 1946, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, Rita Montagnana e Teresa Mattei de l’Unione Donne d’Italia (UDI) l’a choisie comme symbole de la ténacité des femmes italiennes ;
  • Le mimosa est l’une des toutes premières fleurs disponibles dans la nature entre février et mars, il s’agit donc aussi d’une question de disponibilité. En d’autres termes, cette plante a été associée à la célébration de l’univers féminin car disponible en abondance autour du 8 mars.

Comment faire pousser du mimosa

Mimosa

Le mimosa, comme plante pionnièreest assez facile à cultiver. Cependant, pour obtenir une floraison suffisante, il faudra attendre un certain temps : d’un autre côté, leAcacia dealbata est un véritable arbre et, par conséquent, peut prendre jusqu’à quelques années avant d’atteindre sa hauteur finale.

Mais de quelle attention la plante a-t-elle besoin pour pousser de façon prospère ?

Besoins de la plante

Culture de

Bien qu’assez rustique, le mimosa nécessite que certaines conditions soient réunies pour qu’il puisse pousser sans trop de heurts. En particulier :

  • ClimatLe mimosa préfère un climat doux, ni trop étouffant ni trop froid, car il craint le gel. Bien que ce soit une plante à floraison hivernale, les températures proches de zéro ralentissent son cycle de développement ;
  • SolLa plante s’adapte à une grande variété de sols, bien qu’elle préfère les sols fins à moyens, de préférence enrichis d’engrais organiques comme le compost ou le fumier ;
  • Exposition au soleilLe mimosa ne dédaigne pas l’exposition au plein soleil, notamment parce que la lumière du soleil est essentielle pour encourager la floraison pendant les mois encore assez froids de l’année ;
  • ArrosageCette plante a de très faibles besoins en eau, car elle est résolument rustique et aussi habituée à pousser dans des conditions exigeantes. Des précipitations normales pendant la période peuvent donc être plus que suffisantes. Si tu la cultives en pots et à l’intérieur, comme une simple variété ornementale, vérifie simplement le sol : il doit toujours paraître légèrement humide et jamais sec.

Culture en pots et dans le jardin

Mimosa dans le jardin

La plante mimosa peut être cultivée efficacement en pot et dans jardinbien que cette dernière soit la plus recommandée. Il s’agit en fait d’un véritable arbre et, en tant que tel, il doit pouvoir s’étendre en hauteur pour se développer de manière luxuriante.

Dans tous les cas, si l’on opte pour un pot, il faut placer un lit de gravier et de tessons de pot ou de boulettes d’argile expansée au fond du récipient pour favoriser l’évacuation de l’eau, car la stagnation peut entraîner la mort des racines. Dans le jardin, en revanche, il est conseillé de traiter le sol avec un engrais organique, comme du compost, avant de commencer la culture.

Lire aussi :  Comment laver les disques réutilisables

Le mimosa peut tout d’abord être cultivé pour semerLes graines doivent être semées dans un sol souple entre avril et mai, de préférence riche en matière organique. Lorsque les pousses ont atteint une hauteur de 10 centimètres, elles peuvent être transférées dans de petits pots.

Ce n’est généralement pas avant qu’elle ait atteint une hauteur de 40-50 centimètres qu’elle est déplacée vers sa maison définitive. De cette plante, on peut aussi faire des bouturesIl suffit de couper une petite branche d’environ quinze centimètres, en procédant sous les bourgeons et avec une coupe oblique, et d’enlever toutes les feuilles sauf les feuilles apicales.

À ce stade, place-la dans un sol souple et drainant jusqu’à ce que les racines apparaissent, puis transfère-la dans un pot ou dans le jardin.

Soin du mimosa au fil du temps

Branche de mimosa

Comme toutes les autres variétés de plantes, le mimosa a aussi besoin de quelques soins cycliques à effectuer au fil du temps. Tu trouveras ci-dessous les plus courants :

  • TailleLorsque le feuillage du mimosa devient trop volumineux, on peut l’éclaircir en taillant les branches les plus extérieures et désordonnées. Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser des cisailles stériles et de faire des coupes obliques ;
  • Protection hivernaleBien qu’elle fleurisse en hiver, la plante mimosa craint le gel. C’est pourquoi, avec l’arrivée de la saison froide, il est nécessaire de recouvrir le sol d’un paillis fait d’écorce, de paille et de cailloux, afin que les racines restent toujours à une température suffisante ;
  • NuisiblesMalgré ses fleurs intensément parfumées, qui ne sont pas toujours appréciées par les humains ou les animaux, le mimosa peut aussi être affecté par des parasites. En particulier les pucerons omniprésents, mais aussi les puces végétales et les thrips. Ces invités bienvenus peuvent toutefois être facilement combattus avec de l’huile de margousier diluée dans de l’eau et pulvérisée ou nébulisée directement sur la plante ;
  • Arrosage d’étéBien qu’elle ne nécessite pas d’énormes quantités d’eau, l’arrosage doit augmenter avec l’arrivée de l’été, lorsque les températures sont prohibitives pour cette plante. Elle peut être arrosée tous les jours ou tous les deux jours, de préférence tôt le matin ou tard le soir ;
  • FertilisationIl faut toujours privilégier les engrais organiques à forte teneur en azote, comme le compost ou le fumier. L’opération doit être répétée une fois tous les trois mois pendant les saisons froides et une fois par mois pendant les saisons plus chaudes.

Sources