Accueil Mobilité Parc national du Gargano : carte et choses à voir

Parc national du Gargano : carte et choses à voir

42
0

La zone naturelle protégée qui porte le nom de du Gargano est un spectacle de la nature. Le site, qui se trouve dans les hautes Pouilles, comprend la Foresta Umbra et les îles Tremiti, qui ont toujours été des lieux d'intérêt pour les touristes du monde entier. Il s'étend sur plus de 118 000 hectares et constitue un trésor de biodiversité pour la flore et la faune locales.

Le Parc national du Gargano est une zone protégée créée en 1991 et située dans la province de Foggia, dans les Pouilles, où elle couvre une superficie d'environ 118 000 hectares. L'immensité de cette zone accueille des forêts, des montagnes, des côtes rocheuses, des plaines et des lacs. Elle abrite une grande variété de flore et de faune, un trésor unique de biodiversité.

Les célèbres îles Tremiti et la verdoyante forêt d'Umbra font partie des paysages du parc, qui comprend également les lacs Varano et Lesina. L'oasis Lago Salso fait également partie du parc, avec son petit lac du même nom d'une superficie d'environ 5 kilomètres carrés, une zone classée site de protection spéciale en raison de certaines des espèces qu'elle abrite.

De manière générale, la vaste étendue du parc national du Gargano, qui ne compte pas moins de 18 communes, doit être considérée comme une zone d'intérêt naturaliste en raison de la présence de certaines espèces. On parle surtout d'oiseaux, comme les canards ferrugineux, les canards, les colverts et les martins-pêcheurs. Et aussi de mammifères, comme les loups et les chats sauvages.

Mais le parc abrite également des espèces végétales endémiques, comme les chênes verts et les hêtres, qui couvrent les zones forestières. Les bruyères et les plantes aromatiques font également partie du paysage, mais on y trouve aussi des orchidées et des lentisques, d'autres espèces.

Carte du parc national du Gargano et ce qu'il faut voir

Parmi les questions que se posent les visiteurs une fois arrivés dans les hautes Pouilles, il y a… Que comprend le parc du Gargano ?comme vu, l'une des plus grandes zones protégées de la péninsule italienne. Pour répondre à la question, il convient d'énumérer les 18 communes d'intérêt. Avec une petite description pour les plus importantes.

  1. Apricena
  2. Cagnano Varano – située sur les rives du lac Varano, cette commune se caractérise par des paysages de lacs et de collines.
  3. Carpino
  4. Ischitella – une petite ville entourée de verdure, située au nord du Gargano.
  5. Îles Tremiti
  6. Lesina
  7. Manfredonia – située sur la côte adriatique, est une ville portuaire riche en sites historiques à visiter.
  8. Mattinata – municipalité située sur la mer Adriatique, surtout connue pour ses plages.
  9. Monte Sant'Angelo – la commune est située sur les pentes du mont Gargano et est célèbre pour le sanctuaire de Saint Michel Archange.
  10. Peschici
  11. Poggio Imperiale
  12. Rodi Garganico – une station balnéaire célèbre pour son port de plaisance et son centre historique.
  13. San Giovanni Rotondo – la commune est connue pour le sanctuaire de Padre Pio, l'un des plus importants lieux de pèlerinage d'Italie.
  14. San Marco in Lamis
  15. Sannicandro Garganico
  16. Serracapriola
  17. Vico del Gargano – également connu sous le nom de “Il Paese delle Tarante”, car la municipalité est célèbre pour sa tradition de la danse de la tarentelle.
  18. Vieste – l'une des stations balnéaires les plus connues du Gargano, elle est réputée pour ses plages, ses grottes marines et son centre historique caractéristique.
Lire aussi :  Réserve naturelle des îles Marsala Stagnone : histoire et choses à voir

Les îles Tremiti, le plus bel endroit du Gargano (ou du moins l'un des plus pittoresques).

Le Îles Tremitiqui sont également connues sous le nom d'îles Diomède, font partie du parc national du Gargano et méritent une mention à part. L'archipel est composé de cinq îles, San Domino, San Nicola, Capraia, Cretaccio et Pianosa, qui sont des points de repère pour les touristes. Et elles sont célèbres pour leur paysage spectaculaire.

En particulier, San Domino, également appelée l'île verte, est la plus grande des Tremiti et se caractérise par une végétation dense de pinèdes et de bois. Mais en concurrence pour la célébrité, San Nicola est plutôt un point de référence pour un autre type de tourisme, celui qui se rassemble autour des sites historiques, qui ne manquent pas sur cette petite île.

Les îles Tremiti attirent les amateurs de beauté et de panoramas à couper le souffle et plaisent aussi bien à ceux qui préfèrent les côtes rocheuses qu'à ceux qui préfèrent les plages de sable. La région est en effet riche en rochers et en criques, mais surplombe aussi la mer depuis différents points de vue. Et les eaux cristallines accueillent ceux qui veulent des vacances de détente et de baignade.

Lire aussi :  Réserve naturelle orientée de Zingaro : ce qu'il faut voir

Dans cette région du Gargano, le maquis méditerranéen est le type de végétation que l'on trouve, avec des oliviers, des pins et d'autres plantes adaptées à un climat aride. Les îles sont également connues pour leurs faraglioni, des formations rocheuses qui ont toujours inspiré les photographes et les artistes pour leurs œuvres visuelles.

Ce qu'il faut voir dans le parc national du Gargano entre la flore et la faune.

Le parc national du Gargano est une oasis de biodiversité, comme on l'a dit, un endroit où tu peux faire du trekking et de l'observation d'oiseaux ou simplement te promener dans la nature. Mais quelles espèces végétales et animales peut-on observer dans ces espaces verts ? La liste n'est pas courte, en effet, mais c'est la beauté des lieux dont nous parlons.

Si les chênes verts et les hêtres font partie de nos arbres préférés, le parc offre des forêts entières au feuillage frais, prêtes à abriter les voyageurs de leur ombre. Mais on trouve aussi le pin d'Alep et le caroubier, faciles à observer dans les zones côtières et vallonnées. Le lentisque, la bruyère, l'ail et les plantes aromatiques communes sont d'autres espèces visibles.

En ce qui concerne la faune, les oiseaux migrateurs sont les grands protagonistes des séances de birdwatching, l'une des meilleures activités à faire dans le Gargano. Le Gruccione (guêpier) en fait partie, mais il tient également compagnie aux autres oiseaux présents. Les aigles royaux et les faucons pèlerins ne manquent pas, qui trouvent dans le parc un habitat agréable pour leurs besoins.

Mais le loup des Apennins, le sanglier, le chevreuil, le cerf et le blaireau font partie des autres spécimens qui habitent ces régions du Gargano et font partie des espèces que l'on peut voir lors des excursions. À condition de respecter leur environnement avec silence et attention et d'observer de loin la vie de ces espèces.

Sources