Accueil Mobilité Trekking : 10 itinéraires Instagrammables en Italie et équipement.

Trekking : 10 itinéraires Instagrammables en Italie et équipement.

26
0

Le trekking en , y compris les sentiers et les parcours de couverture, est un excellent moyen de connaître le territoire. Nous te proposons 10 idées qui plaisent sur les médias sociaux.

I itinéraires de trekking Les plus beaux paysages de l'histoire ne se trouvent pas seulement à l'étranger. En effet, notre beau pays offre des routes et des aperçus de la nature vraiment époustouflants. En été, mais aussi au printemps et en automne, si nous aimons l'idée de randonner dans les rouges et les oranges des feuillages, nous pouvons partir avec nos sacs à dos, à la découverte de destinations parfaites pour les cartes postales.

D'une part, le trekking nous permet de connaître des endroits moins fréquentés par le tourisme classique, d'autre part, il donne… avantages pour la santé. Elle nous fait faire de l'exercice et respirer du bon air, mais pas seulement. Car visiter les zones les plus préservées de nos régions italiennes, c'est aussi une façon de tester le photographe paysagiste qui sommeille en nous.

Au rythme d'une randonnée, avec des vêtements et un équipement ad hoc, armés d'un smartphone et de beaucoup de respect pour les lieux que nous allons visiter, jetons un coup d'œil sur les plus beaux endroits verts de chez nous. De Leuca à Cantù, comme on dit, les… Les routes les plus pittoresques et Instagrammable à immortaliser.

Qu'est-ce que le trekking ?

Itinéraires de trekking en Italie
Source : Pixabay

Avant d'entreprendre un voyage à travers les cartes vertes de nos régions italiennes, donnons. la signification du mot trekkingpour comprendre de quoi nous parlons. Ici, en Italie, ce terme anglophone est souvent traduit par escursionismo, qui en anglais se dit hiking. Mais les deux mots, pour être tatillon, ne sont en fait pas synonymes.

Si par randonnée La randonnée pédestre désigne les longues marches sur des sentiers balisés, tandis que le trekking désigne également le choix de chemins non battus et plus sauvages. En réalité, il n'est pas très important d'apporter cette précision, car les deux activités ont en commun le choix de s'immerger dans la nature en marchant des kilomètres.

Le choix d'emprunter des chemins balisés, comme le voudrait la définition de la randonnée traditionnelle, ou au contraire d'opter pour… plus aventureux, la base de la signification du trekking, importe peu. Dans les deux cas, on peut en effet vivre des expériences intéressantes seul ou en compagnie. À condition, bien sûr, d'avoir un bon souffle, de respecter la faune et la flore locales, et de choisir le meilleur équipement et les itinéraires qui te conviennent.

Quel genre de sport est le trekking ?

Itinéraires de trekking en Italie
Source : Pixabay

En vérité, la question que tout le monde se pose est de si le trekking peut être considéré comme un sport ou plutôt comme un loisir mouvementé. Le trekking, tout comme la randonnée, peut être considéré comme… sport à toutes fins utiles. La marche, surtout si elle est pratiquée régulièrement, apporte au physique tous les bienfaits du fitness classique.

Peu importe que l'on se promène en ville avec un podomètre au poignet, ou sur des chemins muletiers, des sentiers pédestres… montagnes, de la terre battue ou des pavés. Au contraire, le trekking, précisément parce qu'il implique une immersion totale dans un terrain plus imperméable que celui de la métropole, fait en sorte que le changement de parcours, de plat en pente, de lisse en irrégulier, aide les muscles des jambes à rester toniques.

On marche ensuite et on fait activité aérobiquetu stimules le métabolisme et la circulation, ainsi que l'oxygénation des tissus. Mais tu te dépenses aussi et tu fais travailler tes muscles, au grand dam de ceux qui soutiennent que le sport doit être purement anaérobie pour tonifier la masse maigre.

Trekking en Italie : 10 itinéraires de carte postale

Itinéraires de trekking en Italie
Source : Pixabay

Chaque région italienne a ses merveilles vertes à offrir. Cependant, si nous devions la réduire à 10 itinéraires de trekking notre liste ? Voici un top 10 pour les vrais amateurs de vues de carte postale, la sélection personnelle de GreenStyle pour ceux qui veulent régaler leurs yeux et ceux de leurs contacts sociaux sur des photos de couverture.

  1. Cascate del Volturno (Castel San Vincenzo) Molise – Au mépris de ceux qui disent que le Molise est une région inexistante, l'un des itinéraires les plus beaux et les plus évocateurs de notre liste se trouve dans ces lieux magiques. Les cascades du Volturno, avec les sources du même nom, plus une visite de l'abbaye de San Vincenzo et de sa zone archéologique, sont un itinéraire à mettre sur la liste des bons trekkeurs. Il y a de nombreux aperçus à immortaliser, surtout si l'on aime les photos avec des eaux turquoises et une nature verdoyante.
  2. Dolomites de Braies (Bolzano) Trentin-Tyrol du Sud – Des sentiers dignes d'intérêt dans les Dolomites, il y en a beaucoup et tous prêts à répondre aux besoins de chaque randonneur. La région de Braies, un joyau au cœur du Val Pusteria, offre des sentiers qui font le bonheur des jambes entraînées et des yeux avides de beaux endroits. Le célèbre lac, ou le parc naturel de Fanes-Senes-Braies, sont des zones idéales pour le sac à dos. Il y a des itinéraires pour tout le monde, même pour les familles avec enfants.
  3. Otranto (Lecce) Pouilles – Si tu penses que le Salento n'est réservé qu'aux amoureux de la plage, prépare-toi à réfléchir à nouveau. Un bel itinéraire d'une côte à l'autre à emprunter avec des chaussures de randonnée est celui qui longe Otrante. Les lacs Alimini sont à voir absolument, tout comme le paysage original autour du petit lac Bauxite, presque extraterrestre dans ses couleurs vives. Et si les phares maritimes exercent également une certaine fascination sur toi, le phare de Punta Palascia est incontournable pour des photos pittoresques.
  4. Castelsaraceno (Potenza) Basilicate – La Basilicate est une autre région souvent peu considérée pour la randonnée, mais qui offre au contraire des vues de carte postale. Dans la zone de Castelsaraceno, à Potenza, on trouve non seulement des chemins très pittoresques immergés dans la verdure, mais aussi un magnifique pont tibétain de 586 mètres de long. Si nous ne souffrons pas de vertige, le chemin suspendu vaut le sacrifice de se tenir à 80 mètres au-dessus du sol.
  5. Val d'Orcia (Sienne) Toscane – La Toscane est l'une des régions d'Italie où la nature, l'histoire et la culture s'entremêlent. Si les terres de Lorenzetti t'inspirent, le Val d'Orcia, le poumon vert de Sienne, a beaucoup à dire sur la randonnée verte. Un bel itinéraire sac à dos va de Montalcino à l'abbaye de Sant'Antimo, qui remonte au 8ème siècle et est donc considérée comme la plus ancienne de la région. L'itinéraire serpente à travers la campagne siennoise.
  6. Cima di Terrarossa (Udine) Frioul-Vénétie Julienne – Un tour dans les Alpes juliennes, depuis la plaine du Montasio, est presque obligatoire si l'on aime les randonnées en montagne. En ce sens, la Cima di Terrarossa est un spectacle pour les yeux, qui donne aux vaillants explorateurs qui l'atteignent l'impression d'être plongés dans un scénario de rêve, au milieu des rochers, des saupoudrages de neige, de l'air raréfié et des nuages doux tout proches. Si l'on a de la chance, il est également possible de faire des rencontres rapprochées avec des bouquetins le long du chemin.
  7. Lac Antrona (Verbania) Piémont – Le Piémont est riche en paysages naturels avec lesquels régaler les yeux et oxygéner l'esprit et le cœur. C'est peut-être pour cette raison que de nombreux randonneurs choisissent de chausser leurs chaussures de randonnée et de planifier de belles promenades autour des lacs, notamment le lac Antrona, un bassin naturel entouré de verdure qui semble tout droit sorti d'un tableau. Dans la région de Verbano-Cusio-Ossola, les itinéraires autour du lac dei Cavalli et du barrage de Cingino, que l'on ne peut atteindre qu'à pied, au départ du lac Campliccioli, sont également célèbres et magnifiques.
  8. Gola del Furlo (Pesaro Urbino) Marche – Faire du trekking dans la région des Marches peut donner de grandes satisfactions à ceux qui n'ont pas peur de randonner. Dans la région de Pesaro Urbino, et plus précisément à Cagli, se trouve la Gola del Furlo, ou col du Furlo, un canyon créé par l'érosion de la rivière Candigliano. La destination est pittoresque, excellente pour une excursion en famille. Et pour les aventuriers, il y a aussi un sentier que l'on peut parcourir en quelques heures et qui donne accès à un point de vue. De là, tu peux voir tout le paysage et prendre des selfies avec des arrière-plans naturalistes saisissants.
  9. Lac Place-Moulin (Bionaz) Vallée d'Aoste – La Vallée d'Aoste est belle en toutes saisons, tout comme l'un de ses points de vue les plus suggestifs, le lac de Place-Moulin. Parmi les nombreux sentiers disponibles pour la randonnée, mais aussi des trekkings plus sauvages, ce joyau valpellin ne déçoit pas les amateurs de marche. À ne pas manquer, un tour en plein automne, quand la vallée se teinte de rouge, ou au printemps, quand le vert des conifères ressemble à un anneau précieux entourant le miroir de l'eau turquoise.
  10. Punta Salinas (Baunei) Sardaigne – L'un des itinéraires les plus populaires pour les randonneurs expérimentés ayant un bon niveau de forme physique est celui de Punta Salinas avec vue sur Cala Goloritzè, dans la région de Supramonte. La Sardaigne, région célèbre pour son incroyable mer, est aussi connue pour ses sentiers peu fréquentés au milieu des rochers et de la verdure. Et sur Instagram, les photos panoramiques de l'endroit, avec des chênes verts ou donnant sur la mer, ne manquent pas.
Lire aussi :  Les plus beaux marchés de Noël d'Europe et d'Italie

Trekking : vêtements et équipements utiles.

Itinéraires de trekking en Italie
Source : Pixabay

Une fois que tu as pris quelques notes sur les endroits où partir en trekking autour de l'Italie, un chapitre de ce discours doit nécessairement être consacré aux vêtements et à l'équipement. Ce n'est pas pour dire, mais le confort va de pair tout au long du chemin. Et donc, voyons ce dont tu as besoin.

Le meilleur look

  • Si le coton est le meilleur ami de la détente, il est à éviter pour la marche, car il risque de retenir l'humidité et la sueur. La meilleure façon de l'éviter est plutôt de choisir… des tissus techniques capables de respirer. On peut aussi les trouver à bas prix dans les magasins de sport au rayon approprié.
  • À chaque saison, surtout celles de transition, il est possible que le petit nuage de Fantozzi prenne une douche. C'est pourquoi il est indispensable d'apporter un veste de pluie lorsque tu marches. On en trouve des compactes sur le marché, pour réduire le volume dans le sac à dos.
  • Le soleil est un bon allié pour la santé, mais trop de soleil peut être mauvais pour toi. Par conséquent, un casquette avec visière et une paire de lunettes de soleil avec des verres polarisés peuvent t'aider. Et oui, cela ne fait pas partie du look, mais nous le disons quand même : enduis toujours ta peau d'une bonne crème solaire.
  • Un achat sérieux, si l'on veut que nos promenades soient sûres, est le… chaussures de trekking adaptées à nos besoins. Selon l'itinéraire, la chaussure change, et là, un peu d'aide est nécessaire de la part du commis du magasin où nous allons les acheter. Il existe en effet des modèles de trail ultralégers, jusqu'aux chaussures d'alpinisme pour les sentiers accidentés. De plus, n'oublie pas que nous les aurons longtemps aux pieds, c'est pourquoi l'ajustement doit être impeccable.
Lire aussi :  Course d'orientation : ce que c'est et comment ça marche

Équipement de base

Si notre expérience de trekkeur n'est pas solitaire, mais plutôt liée à des groupes d'experts, ils nous conseilleront sur ce qu'il faut apporter. Mais en général, voici l'équipement de base que nous devrions avoir avec nous.

  • Sac à dos de trekking – Ce n'est pas un sac à dos ordinaire, car il possède des lacets pour mieux le fixer au torse, un dos généralement respirant et des poches stratégiques pour toutes les éventualités. Mais aussi d'un poids réduit. Le choix du sac à dos de trekking doit être fait avec soin, en optant pour des modèles et des tailles adaptés.
  • Outils de navigation – Les cartes et les boussoles semblent être de vieux objets d'explorateurs, mais il est important de se rappeler que Google Maps ne prend souvent pas dans la nature. C'est pourquoi nous disons non à l'idée de nous fier à la technologie 5G et nous nous réhabituons plutôt aux outils anciens mais toujours fiables des voyageurs.
  • Trousse de premiers secours – Nous ne sommes pas dans une condition précaire comme les naufragés de Lost, mais dans la nature sauvage, tout peut arriver. Il est important d'avoir une bonne trousse de premiers secours, avec du désinfectant, des pansements, de la crème antihistaminique et tout ce qui est utile à notre santé.
  • Eau et nourriture – En marchant, tu brûles de l'énergie et tu transpires, c'est pourquoi tu dois toujours rester frais et suffisamment hydraté. Il est préférable de choisir des aliments qui ne sont pas facilement périssables et de garder à portée de main quelques barres énergétiques de fruits secs et de noix pour les chutes de sucre qui peuvent survenir en cours de route. Ne manque jamais de réserves d'eau et, si nécessaire, de quelques sachets de sels minéraux à dissoudre dans les liquides.
  • Couteau multi-outils – Le classique couteau suisse avec les différents outils associés peut s'avérer utile en de nombreuses occasions. Dans le sac à dos de notre bon explorateur, il ne devrait pas manquer.