Accueil Mobilité Journée mondiale du tourisme et tourisme durable

Journée mondiale du tourisme et tourisme durable

37
0

La journée mondiale du tourisme est célébrée aujourd'hui. Voici pourquoi elle est célébrée et pourquoi tu devrais en profiter pour t'informer sur le et responsable.

Aujourd'hui, 27 septembre, nous célébrons La journée mondiale du tourismequi en est à sa 43e année. En effet, le tourisme est un domaine très important car, en plus de rapprocher des peuples et des cultures éloignés, il favorise l'intégration, développe l'économie et est également l'un des vecteurs de la paix.

Pourtant, le concept de tourisme est souvent associé à celui de consommation, à des voyages qui font peu de cas des besoins de l'environnement, du respect des écosystèmes et de la faune. C'est pourquoi, ces dernières années, on parle de plus en plus de tourisme responsable e tourisme durableQu'est-ce que c'est et pourquoi est-ce si important en cette période de fort changement climatique ?

Voyage est l'une des activités humaines véritablement universelles : l'homme, par nature, aime faire l'expérience de nouveaux lieux et contextes, apprendre à connaître de nouvelles réalités et aussi se trouver lui-même. Mais, pour ce faire, il est nécessaire de réduire au maximum son impact sur l'environnement.

Ci-dessous, quelques informations sur la Journée mondiale du tourisme et sur la manière de rendre ce secteur de plus en plus respectueux de l'environnement.

Qu'est-ce que la Journée mondiale du tourisme ?

Tourisme, carte

La Journée mondiale du tourisme est un anniversaire souhaité par la Nations Unies et créée en 1979, les premières célébrations ayant lieu en 1980. La date du 27 septembre n'est pas un hasard : les Nations Unies ont voulu rendre hommage à l'institution de la OMT, le Organisation mondiale du tourisme celle de l'ONU, créée à cette date en 1970. Mais pourquoi un anniversaire pour célébrer le tourisme ?

Selon l'ONU, le but de cette journée est d'informer sur le rôle du tourisme au sein de l'humanité. communauté internationalecar elle a des effets sociaux et culturels positifs et influence la politique, l'économie et l'environnement de toutes les nations du monde.

Voyager signifie se confronter à des communautés et des cultures différentes de la sienne, embrasser l'intégration et l'égalité, découvrir des endroits cachés, stimuler l'économie des lieux d'arrivée et bien plus encore. Depuis 1997, les Nations Unies ont également décidé de nommer chaque année un pays hôte pour les célébrations de la Journée mondiale du tourisme.

Pour 2022, leIndonésie et le thème de cette édition est “Repenser le tourisme” – c'est-à-dire repenser le tourisme – également en vue d'un plus grand respect des lieux et de leur délicat équilibre environnemental et social. La Journée mondiale du tourisme a également une couleur officielle, le bleu clair, une nuance qui rappelle à la fois la terre et le ciel.

Qu'est-ce que le tourisme durable ?

Tourisme durable, lac

Au sujet de laÉdition 2022 de la journée mondiale du tourismel'une des questions qui émerge est celle de la… les questions environnementales liées aux voyages.. Non seulement en raison des transports – pense aux hydrocarbures consommés par les avions ou aux carburants utilisés par les bateaux – mais aussi du respect de la nature dans les pays d'accueil.

Malheureusement, la plupart des activités touristiques sont aujourd'hui basées sur la consommation, avec des vacances sans limites qui ont pourtant un très fort impact sur l'environnement. C'est pourquoi on entend de plus en plus parler ces dernières années de tourisme durable : de quoi s'agit-il ?

Lire aussi :  Réserve naturelle orientée de Zingaro : ce qu'il faut voir

Pour tourisme durable désigne une forme de voyage, par opposition aux vacances de masse, axée sur la valorisation des connaissances, de la culture, des traditions, de l'environnement et de la faune des pays d'arrivée. Et c'est justement l'Organisation mondiale du tourisme qui en donne une définition très précise :

Un tourisme qui répond aux besoins des touristes et des régions d'accueil d'aujourd'hui tout en prévoyant et en améliorant les possibilités pour l'avenir. Toutes les ressources doivent être gérées de manière à ce que les besoins économiques, sociaux et esthétiques puissent être satisfaits tout en préservant l'intégrité culturelle, les processus écologiques essentiels, la diversité biologique et les systèmes de vie de la région en question. Les produits touristiques durables sont ceux qui agissent en harmonie avec l'environnement, la communauté et les cultures locales, afin qu'ils soient les bénéficiaires et non les victimes du développement touristique.

Le tourisme durable est donc un forme vertueuse de voyagecapable de créer des liens et des connexions, de stimuler l'économie locale sans nuire à son environnement.

C'est une forme de tourisme extrêmement respectueuse, qui prend toujours en compte l'impact écologique et climatique de chaque voyage et veille à le compenser, afin que la présence du touriste dans des lieux étrangers ne devienne pas un fardeau ou une inconnue à résoudre.

De plus, il sera l'un des modes les plus populaires à l'avenir, également parce qu'il est devenu une partie de la.Agenda 2030 de l'Union européenne pour la prospérité humaine et la protection de la biodiversité de la planète.

Les principes du voyage durable

Mais quels sont les principes du tourisme durable? Quels sont les éléments à prendre en compte avant de choisir cette forme de voyage ?

  • Respect total de la ressources environnementales du site d'accueil, sans destruction de son patrimoine écologique mais, au contraire, avec la valorisation et la protection de sa biodiversité ;
  • Le respect de la identités localestant sur le plan social que culturel, afin que les traditions anciennes ne se perdent pas ;
  • Action consciente en investissant dans lel'économie locale, répartir équitablement les richesses et permettre aux populations locales de tirer un revenu décent du tourisme sans épuiser les ressources environnementales.

Quelles sont les formes de tourisme durable ?

Agriculteur asiatique

Après avoir appris les principes du tourisme durable, quelles en sont les formes ? Comment peut-on réaliser un voyage vraiment durable ? Il existe de nombreuses façons de rendre son voyage plus durable :

  • L'écotourismeest la forme la plus répandue de tourisme durable et se fonde sur le respect à la fois de l'environnement et des populations locales, en investissant dans de petites entreprises qui peuvent garantir un moyen de subsistance loin de la logique plus polluante du marché de masse ;
  • Equo-tourismeC'est ce qu'on appelle le tourisme équitable, une forme de voyage basée sur la rémunération des petits commerces locaux, y compris traditionnels, afin qu'ils puissent protéger leurs lieux d'atterrissage et être indépendants de la logique marchande ;
  • Tourisme humanitaireC'est un mode de voyage qui met à sa place non pas le besoin d'aventure ou de détente du voyageur, mais plutôt l'amélioration des conditions de vie des personnes qui vivent régulièrement sur les lieux d'arrivée ;
  • Tourisme agricole: toutes les formes de voyage visant à connaître et à apprécier l'agriculture des lieux de destination, y compris de manière active, par exemple en consacrant du temps à aider les petits agriculteurs et éleveurs locaux ;
  • Tourisme lentsimilaire au slow-food, il s'agit d'une forme de tourisme très lent et à faible impact environnemental, où la variable temps est valorisée, par exemple en consacrant des mois – au lieu de jours – à la découverte des lieux d'accueil.
Lire aussi :  Parc national du Vésuve : que voir et quand visiter ?

Qu'est-ce que le tourisme responsable ?

Tourisme et nature

Outre le tourisme durable, on parle aussi depuis peu de tourisme responsable. Il s'agit d'une forme de voyage très similaire à la précédente, basée sur le respect des lieux d'accueil, la protection des écosystèmes et la valorisation de l'économie d'accueil.

La différence, sans être extrême, est néanmoins importante : alors que le tourisme durable se concentre surtout sur les préoccupations environnementales, le tourisme responsable se concentre sur le… communautés locales en tant qu'élément fondateur de toutes les formes de protection et de prévention : sociale, économique et écologique.

En d'autres termes, l'accent est également mis sur la responsabilité sociale du voyageur individuel mais surtout de toutes les activités entrepreneuriales et commerciales opérant dans ce secteur. Ce n'est donc pas seulement le touriste qui pense à l'environnement, aux personnes et à la valorisation de l'économie, c'est tout un système qui implique les entreprises, les agences de tourisme, les institutions et les administrations locales et bien plus encore.

Les règles du voyage durable et responsable

Collecte du plastique

Mais ce que doit faire le touriste durable et responsablepour que son voyage soit bénéfique à la fois pour l'environnement et pour les communautés locales ? Voici quelques règles :

  • Choisis destinations moyennespour réduire l'impact des émissions liées au transport, ou opter pour des systèmes de compensation climatique pour les plus longues distances ;
  • Le logement dans installations gérées directement par les populations locales, de préférence traditionnelles et aussi écologiques que possible. Le tourisme durable et responsable, en d'autres termes, est tout le contraire de vacances dans un centre de villégiature de luxe géré par de grandes multinationales ;
  • Se déplacer dans les lieux d'accueil de la manière la moins impactante possible, par exemple à pied ou en… vélo. Pour les plus longues distances, choisis les transports en commun ou loue des solutions à faible impact comme les voitures électriques ;
  • Respecter l'environnement en évitant d'abandonner les déchets dans la mesure du possible, en ne piétinant pas les espaces verts, en évitant de ramasser des espèces végétales qui pourraient être protégées ou en ne dérangeant pas la faune locale ;
  • Respecter les rythmes des communautés localeséviter les demandes qui pourraient obliger les populations locales à changer leurs habitudes pour plaire au touriste et mettre en valeur leurs traditions ;
  • Choisis des restaurants, des installations de loisirs, des musées et d'autres activités commerciales localesde préférence petites et familiales, afin d'améliorer la capacité de revenu des entreprises qui protègent réellement à la fois la culture locale et l'environnement.