Accueil Environnement Journée nationale contre la pollution lumineuse 16 février

Journée nationale contre la pollution lumineuse 16 février

45
0

Le 16 février est la journée nationale contre la lumineuse, qui coïncide depuis 2024 avec l'initiative M'illumino di meno de Rai Radio 2 et Caterpillar, devenue depuis la journée nationale pour les économies d'énergie et les modes de vie durables. Voici ce que nous pouvons faire en ce jour pour réduire un peu notre impact : la peut causer des dommages non seulement à la santé humaine, mais aussi aux espèces animales.

Le 16 février le Journée nationale contre la pollution lumineuse. Cet anniversaire était auparavant célébré dans notre pays au mois d'octobre. Puis, à partir de 2024, il a été décidé de le déplacer à ce jour, pour une raison bien précise : faire coïncider cette journée avec M'illumino di meno, une initiative de Rai Radio 2 et de Caterpillar qui est aussi devenue récemment la Journée nationale des économies d'énergie et des modes de vie durables.

Les deux journées, en effet, ont beaucoup en commun : éteindre le plus possible dans le monde les lumières qui ne sont pas indispensables, en commençant par nos maisons et en arrivant dans les entreprises, les organismes publics, les monuments et les bâtiments institutionnels. Découvrons ensemble ce qu'est cette journée et comment la célébrer au mieux.

Qu'est-ce que la journée nationale contre la pollution lumineuse ?

La Journée nationale contre la pollution lumineuse est une journée de sensibilisation au problème de la pollution lumineuse. Elle a été créée grâce à l'Association des planétariens italiens et vise à sensibiliser à un phénomène de plus en plus préoccupant et alarmant. La pollution lumineuse ne nous empêche pas seulement d'admirer les étoiles (une situation dommageable pour tous les astronomes qui ne peuvent pas faire leurs observations, mais aussi une nuisance pour les citoyens ordinaires). Elle est également une source de gaspillage d'énergie. Sans compter qu'elle est souvent à l'origine de troubles de la santé même graves, pour les personnes et les espèces animales.

Lire aussi :  Copenhague, comment fonctionne le pavage routier anti-inondation

L'Italie est en fait le pays du G20 où la pollution lumineuse est la plus élevée. Sur les images satellites, notre pays brille beaucoup et ce n'est pas une bonne chose, étant donné les dégâts de cette forme de pollution. Gianluca Masiresponsable scientifique du projet Virtual Telescope, explique à Ansa : “Ne pas pouvoir voir le ciel est un symptôme qui met en évidence une inattention générale. En France et au Royaume-Uni, ils ont mis en place depuis longtemps des ‘parcs d'étoiles', car ils ont compris l'importance de défendre la possibilité de profiter du ciel nocturne : le ciel étoilé', dit l'astrophysicien, ‘c'est le bien de tous'.

Quand a lieu la journée nationale contre la pollution lumineuse ?

La Journée nationale de la pollution lumineuse a été créée en 1993 à l'initiative de l'Observatoire astronomique ‘Serafino Zani' de Lumezzane, dans la province de Brescia, sous le patronage de l'Association des Amis des Planétariens (aujourd'hui PLANit) et de l'Union Astrophilique Italienne. Au cours des 30 premières années, l'initiative a toujours eu lieu un samedi d'octobre, à proximité de la fête de la Terre. nouvelle lune.

Lire aussi :  Manchot empereur, 4 nouveaux sites de reproduction trouvés en Antarctique

À partir de 2024, la date a toutefois été déplacée au 16 février, pour être célébrée en même temps que la campagne d'information M'Illumino di Meno, organisée par Rai Radio 2 et l'émission de radio Caterpillar, dont PLANit est également un partenaire institutionnel. Une initiative qui, depuis quelque temps, est également devenue la Journée nationale pour les économies d'énergie et les modes de vie durables.

Source : Photo by skeeze from Pixabay

Que faire ce jour-là ?

Ce jour-là, des initiatives sont organisées dans les principaux planétariums, où des présentations en direct auront lieu pour expliquer les dommages causés par la pollution lumineuse. Le 16 février au soir, un événement dédié sera diffusé à la fin de l'émission de radio Caterpillar de Rai Radio Due. En outre, PLANit propose de planétariens numériques pour présenter le film fulldome Dark Side of Light. Il s'agit d'une coproduction de l'Observatoire &amp ; Planétarium de Brno et du Planétarium de Hambourg. PLANit a produit la version italienne. La vidéo dure 22 minutes et est également destinée aux enfants.

Les membres peuvent également télécharger à partir de la zone réservée du site une présentation réalisée avec une association qui vise à protéger le ciel la nuit, en donnant également des conseils utiles aux citoyens.

Sources: